DANSE

Innovation durable: une stratégie ultra long-terme

04 Avr - 04 Avr 2008

Dans une perspective critique, Etoy Corporation interroge les relations complexes qui lient la créativité artistique et la stratégie économique, repoussant ainsi les limites du champ artisitique.

Communiqué de presse
Etoy. Corporation
Innovation durable: une stratégie ultra long-terme

Mission Eternity est un culte digital des morts. Avec l’aide de milliers d’Anges Mission Eternity, etoy. Corporation envoie des Pilotes (des personnages emblématiques comme Timothy Leary, icône de la contre-culture et Sepp Keiser, pionnier du micro-film) au-delà de l’ultime frontière pour enquêter sur la vie après la mort, le plus virtuel de tous les mondes. Dans ce projet à très long terme, etoy met en question la manière dont la civilisation humaine appréhende la mémoire (préservation/perte), le temps (futur/présent/passé) et la mort.

Pour l’économiste et entrepreneur Simon Grand: « etoy met le doigt sur une question critique, à savoir la relation complexe entre l’art et les affaires, entre la créativité artistique et la stratégie économique. Il y a dans l’art actuel un grand nombre d’allusions métaphoriques, narratives, associatives et matérielles au monde de l’entreprise, mais le dessein d’etoy est explicite: être une entreprise dans le milieu de l’art. Etoy poursuit son objectif avec les ressources et les moyens de l’art, s’insérant ainsi dans la perspective culturelle de l’histoire et du milieu de l’art, ce qui explique le sens d’exaspération et de provocation souvent associé à son travail. La statégie de revalorisation par laquelle une entreprise devient de l’art réveille des tabous et préjugés, notamment en ce qui concerne la sépration distincte entre l’art et les affaires prônée dans le milieu de l’art et ailleurs. Le processus de revalorisation fait partie cependant de toute création ou appropriation artistique pertinente, transformant les évidences en basculant les limites des frontières de l’art.»

Salle des conférences de l’Ensba, à 15h