DESIGN | EXPO

Hôtel Dunkerque

25 Avr - 25 Oct 2015
Vernissage le 25 Avr 2015

Rompant résolument avec le concept traditionnel de l’exposition, «Hôtel Dunkerque» met en scène un hall d’hôtel imaginaire. Elle se veut une zone de perméabilité et de connivence entre art et design, nous invitant à réfléchir sur les échanges féconds entre l’art et les arts décoratifs, qui ont traversé et nourri l’histoire du modernisme au XXe siècle.

Emmanuelle Antille, Archizoom, John M Armleder, Erwan & Ronan Bouroullec, Carol Bove, Dirk Braeckman, Tom Burr, Henri Cartier-Bresson, Achille Castiglioni, Pier Giacomo Castiglioni, Claire Fontaine, Claude Closky, Joe Colombo, Robert Doisneau, Charles Eames, Front Design, Garouste & Bonetti, Georg Gatsas, Piero Gatti, General Idea, Danièle Gibrat, Konstantin Grcic, Ann Veronica Janssens, Hella Jongerius, Jan Kath, John Knight, Isabelle Le Minh, Urs Lüthi, Pio Manzù, Marcel Mariën, Mathieu Mercier, Jasper Morrison, Olivier Mourgue, Marc Newson, Arno Nollen, David Noonan, Verner Panton, Cesare Paolini, Bertjan Pot, Andrée Putman, Tobias Rehberger, Tejo Remy, Ugo Rondinone, Ulrich Rückriem, Sebastiaan Schlicher, Ettore Sottsass, Philippe Starck, Franco Teodoro, Marc Trivier, Maarten Van Severen, Marcel Wanders
Hôtel Dunkerque

L’exposition «Hôtel Dunkerque» met en scène un hall d’hôtel imaginaire, afin de rendre accessible au public un large éventail de la collection du Frac Nord-Pas de Calais, laquelle comprend des œuvres d’art et de design datant du XXe siècle à nos jours.

Rompant résolument avec le concept traditionnel de l’exposition, «Hôtel Dunkerque» adopte une forme particulière. La commissaire Klara Wallner transforme le rez-de-chaussée du Frac/AP2 en un hall d’hôtel, en confrontant les œuvres de designers et d’artistes entrées au cours des trente dernières années dans les collections du Frac Nord-Pas de Calais. Ici, art et design dialoguent sur le mode de la conversation amoureuse: les photographies de Marcel Mariën, où le corps féminin devient un socle pour toutes sortes d’objets, résonnent ainsi avec les vases d’Hella Jongerius ou les carafes du duo Garouste & Bonetti.

Mais l’art et le design ne dédaignent pas non plus échanger leurs rôles à l’occasion, insinuant une délicieuse confusion des formes et des fonctions. Telle étagère de l’artiste Carol Bove, supportant des objets décoratifs, est avant tout une œuvre d’art. Quant à la commode du designer Tejo Remy, accumulation anarchique de tiroirs solidairement maintenus par une sangle d’apparence fragile, elle relèverait au premier abord de la sculpture…
Invité spécial d’«Hôtel Dunkerque», le designer Jan Kath conçoit de somptueux tapis aux allures de peintures abstraites, de tableaux dans lesquels le visiteur peut cheminer à loisir.

«Hôtel Dunkerque» témoigne d’un changement de paradigme intervenu au cours des années 1990, et plus encore au fil de la décennie suivante. Cette période vit en effet émerger une génération d’artistes qui ont multiplié les points de friction entre art et design. Le Suisse John M. Armleder développe alors la série des Furniture Sculptures, qui réemploient de vieux meubles sur le mode du ready-made. En créant des installations praticables, utilisables par le visiteur, le duo Lang/Baumann — dont la cafétéria accueille les visiteurs du Frac Nord-Pas de Calais — a également établi des points de tangence entre les deux disciplines. À l’inverse, des designers comme Ronan et
Erwan Bouroullec, Marc Newson ou encore Konstantin Grcic, exposent aujourd’hui régulièrement dans des galeries ou musées d’art contemporain. Désormais, les modes de production, l’attribution d’une fonction, les formes mêmes, bien souvent, ne permettent plus d’affirmer avec précision ce qui relève d’un domaine ou de l’autre.

«Hôtel Dunkerque» se veut ainsi une zone de perméabilité et de connivence entre art et design, qui nous renvoie de fait à une histoire bien plus ancienne courant de l’Arts & Crafts à l’Art nouveau, en passant par le Bauhaus et le De Stijl.
S’inscrivant dans cette lignée interdisciplinaire, l’exposition nous invite à réfléchir sur les échanges féconds entre l’art et les arts décoratifs, qui ont traversé et nourri l’histoire du modernisme au XXe siècle.

Commissariat
Klara Wallner

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par François Salmeron sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Hôtel Dunkerque