ART | EXPO

Heidi au pays de Martin Kippenberger

28 Mai - 04 Sep 2009
Vernissage le 28 Mai 2009

Heidi au pays de Martin Kippenberger a pour objet d’entrevoir la portée artistique de Kippenberger (mort prématurément en 1997) sur la scène artistique actuelle à travers le prisme d’un conte pour enfants. De cette manière, deux générations d’artistes se succèdent, se télescopent et dialoguent pour révéler des liens de transmission.

Thomas Bayrle, Simone Decker, Andreas Exner, Tamara Grcic, Martin Kippenberger,
Marko Lehanka, Thomas Schütte et la Collection Rausch (Francfort)

Heidi au pays de Martin Kippenberger

Ce projet fait suite à une présentation des oeuvres du Frac Aquitaine à Darmstadt en 2006 et organisée par Peter Joch, directeur de la Kunsthalle.

Il revient aujourd’hui au Frac Aquitaine d’imaginer une présentation de la scène artistique hessoise, en partant de la figure singulière de Martin Kippenberger (artiste et enseignant à Francfort et Kassel) et du personnage de Heidi (du conte désormais très célèbre) originaire de Francfort.

Cette exposition mêle ainsi des oeuvres « historiques » des années 1970/1980 à des oeuvres plus récentes d’artistes de la génération suivante (Lehanka, Decker, Gcric, Exner) souvent issus de la scène de Francfort qui agit comme un indéniable foyer artistique local.
En témoigne la collection privée du couple Rausch, concierges à la Städelschule (école d’art) qui, patiemment, ont collecté 700 oeuvres sur quinze années, pour constituer une sorte de « photographie » spontanée de cette vitalité artistique.

Tout rapprochement nécessite un déplacement géographique, mental, symbolique.
« Où est mon pays ? » s’interrogeait Kippenberger dans un tableau en 1982.
Réfléchir à cette notion de « jumelage » entre deux régions, incite à préciser ce qui les distingue, ce qui les unit.
Alors que l’Aquitaine apparaît comme une région aux cadres naturels majestueux (la façade atlantique, les Landes, les Pyrénées, les vignobles), la Hesse présente un visage marqué par une industrialisation omniprésente.

Le 3ème millénaire s’ouvrant : la question de « là où nous vivons » est-elle encore valide ? Quel sens donner à cette polarité urbanité/ruralité, le choix des villes et le choix des champs ?
Heidi au pays de Martin Kippenberger s’organise en déployant des pièces comme autant d’éléments d’un paysage à reconstituer.

Le conte de Heidi permet de faire se rejoindre l’idée de deux territoires contrastés (les Alpes Suisses/Francfort ; l’Aquitaine/la Hesse ; Bordeaux/Bayonne) et signale, au terme de son dénouement, que la relation des contraires trouve son accomplissement dans leur réunification.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Marine Drouin sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Heidi au pays de Martin Kippenberger