ART | EXPO

Graffiti Composition

13 Mar - 14 Avr 2007

Graffiti Composition se présente comme «un portrait musical de Berlin»: pendant l’été 1996, l’artiste a collé sur les murs de la ville 5000 feuilles de papier à musique vierges, bientôt recouvertes de signes graphiques en tous genres, ensuite transformés en sons.

Christian Marclay
Graffiti Composition

Pendant l’été 1996, répondant à une commande de Sonambiente, festival de musique organisé par l’Akademie der Künste à Berlin, Christian Marclay a collé sur les murs de la ville 5000 feuilles de papier à musique vierges, striées de douze portées chacune. Ces pages blanches sont bientôt recouverts de graffitis, dessins, mots, parfois de notations musicales ; certaines sont maculées, déchirées, recouvertes ; toutes portent la trace de l’intervention humaine. 800 photos seront prises de cette partition éphémère, menacée par les intempéries et les dégradations. Marclay en a sélectionné 150 pour réaliser un portfolio qui symbolise à ses yeux «un portrait musical de Berlin». Cette partition écrite par des mains anonymes a déjà été interprétée plusieurs fois, les musiciens venant transformer ces signes, ces traces en sons.