DANSE | FESTIVAL

Extension sauvage

28 Juin - 28 Juin 2013
Vernissage le 28 Juin 2013

Cette année «Extension sauvage» propose de découvrir des œuvres chorégraphiques à Combourg et dans les jardins du Château de la Ballue. Artistes issus du champ chorégraphique et autres disciplines confrontent leurs œuvres à un contexte paysager hors-pair. Au programme de la première journée: Dominique Brun, Julia Cima, Jeff Mills et Jacques Perconte.

Julia Cima, Dominique Brun, Clarisse Chanel, Mercela Santander, Jeff Mills, Jacques Perconte
Extension sauvage. Danse Hors-Cadre, Boutures d’un Sacre, Wild Extension

Programmation
— Julia Cima, Danse Hors-Cadre
«Je souhaite explorer toute sorte de danses, avant‑gardistes ou issues d’anciennes traditions, et les confronter les unes aux autres. Ainsi, Isadora Duncan pourra cotoyer Valeska Gert la sorcière du cabaret, et les mouvements percussifs de Mary Wigman seront comparés à ceux du gamelan accompagnant le Baris Tunggal, danse rituelle guerrière indonésienne.

L’objectif est d’explorer et de faire partager la diversité des émotions et des cultures par le mouvement, tout en étant exigeant sur la façon de déchiffrer, de composer et d’évoluer dans le temps avec des danses qui sont pour moi des trésors de l’humanité.

«Hors-Cadre» parce que j’aspire à travailler en-dehors du rapport classique scène/salle qui instaure un conditionnement du regard. Je souhaite me confronter
à la prise de risque que peuvent induire des endroits inattendus : entreprises, usines, entrepôts, chantiers, hôpitaux, parkings, gares, hôtels, prisons, jardins, musées, bateaux, toits, terrasses… Je souhaite que le lieu et le public interagissent avec le spectacle.» Julia Cima

Chorégraphies: Julia Cima, Isadora Duncan, Valeska Gert, Tatsumi Hijikata, Cok Nala, Mary Wigman, Boris Charmatz…
Conception et interprétation: Julia Cima
Costume: Corinne Baudelot
Durée: 50 min

— Dominique Brun, Clarisse Chane, Marcela Santander, Boutures d’un Sacre (à partir de Vaslav Nijinski)
Le Sacre du printemps, créé le 29 mai 1913, est considéré comme une œuvre majeure de l’histoire de la modernité, pour la danse comme pour la musique, et le scandale de la première, au Théâtre des Champs-Élysées, s’est constitué en véritable mythe du XXe siècle. Pourtant, il n’existe aucun film d’époque à même de nous restituer, à travers des images animées, ce que serait cette danse composée par Nijinski. Telle qu’à sa création, la danse est belle et bien perdue.

C’est en 2008 que Dominique Brun entreprend la reconstitution historique d’extraits du Sacre du printemps à la demande de Jan Kounen pour son film Coco Chanel &
Igor Stravinsky
. Ce travail de reconstitution, bénéficie du soutien de chercheurs historiens de la danse, Sophie Jacotot et Juan Vallejos, et s’appuie sur les archives de l’époque. À la suite de ce premier travail, Dominique crée deux pièces chorégraphiques S-F, Sacre_Fac-similé en 2011, commande du Cndc d’Angers et Sacre # 197 (créé en 2012, actuellement en tournée). L’année 2014 lui permettra d’entreprendre l’entière reconstitution historique de Sacre du printemps avec une trentaine de danseurs contemporains, professionnels et amateurs confondus.

Les danses du Sacre que Clarisse Chanel et Marcela Santander ont abordées à la fois comme danseuses et assistantes de Dominique Brun, sont transmises à deux groupes d’élèves. Le travail se déroule entre mi mai et fin juin 2013, il propose en alternance des ateliers pratiques et des interventions théoriques. Une rencontre avec Dominique Brun a inauguré cette transmission du Sacre. Elle y présentait les documents d’archives qui ont soutenu sa recherche de reconstitution. Ensuite, les élèves assistent à une présentation d’extraits du Sacre # 197, dansée par Clarisse Chanel, Marcela Santander.
En mai, la chercheuse et historienne de l’art Céline Roux est invitée à présenter aux élèves d’autres Sacres. Les enfants bénéficient d’une vingtaine d’heures d’ateliers pratiques d’expérimentation, avant de présenter leur propre travail d’appropriation de ces extraits du Sacre dans une création présentée lors de l’ouverture du festival.

Transmission: Marcela Santander et Clarisse Chanel
Avec les élèves de CM1 CM2 de l’école élémentaire publique de Combourg
Restitution des Ateliers en milieu scolaire
Ateliers Extension sauvage, 2012-2013
Durée: 15 min

— Jeff Mills, Jacques Perconte, Extension sauvage, Wild Extension (création)
Une rencontre inédite, imaginée par Extension sauvage, entre le DJ techno Jeff Mills et le vidéaste Jacques Perconte. Le film Extension sauvage / Wild Extension de Jacques Perconte a pour point de départ de sa fabrication des images tournées sur l’île de Madère et scénarise la question de la couleur à travers une abstraction progressive vers le paysage. Perconte inverse sa dramaturgie habituelle pour partir cette fois d’une fiction focalisée sur la matière numérique, et glisser vers des paysages au plus proche des images originelles. Le sorcier futuriste Jeff Mills, passionné de science-fiction et cherchant toujours à repousser les limites de son art un peu plus loin, est invité à prendre la vaste palette de couleurs du vidéaste comme un nouveau terrain de jeu à investir en live au travers de ses boucles planantes. Les couleurs, pixels et paysages de Jacques Perconte rencontrent pour la première fois les synthétiseurs, boites à rythme et platines de Jeff Mills.

Commande: Extension sauvage, 2013
Film live: Jacques Perconte
Musique live (au pied de l’écran): Jeff Mills
Durée de la performance: 40 min, suivie d’une rencontre avec Benoît Hické.

critique

Extension sauvage