PHOTO | EXPO

Exposition personnelle

27 Fév - 07 Avr 2007
Vernissage le 24 Fév 2007

Depuis les années 60, Chuck Close a exclusivement concentré son œuvre sur l’art du portrait, employant toutes les techniques d’impression et de reproduction possibles : peinture, photographie, sérigraphie, lithographie, gravure, collage, etc

Exposition personnelle de Chuck Close

Célébré comme l’un des peintres figuratifs américains les plus influents de notre temps, a depuis les années 60, exclusivement concentré son œuvre sur l’art du portrait, employant toutes les techniques d’impression et de reproduction possibles : peinture, photographie, sérigraphie, lithographie, gravure, collage, etc. Ses modèles sont les membres de sa famille, ses amis et artistes, ou lui-même, qu’il représente en gros plan et de face sur de très grands formats verticaux.

Chuck Close a commencé à utiliser la photographie comme un support à la réalisation de ses portraits peints. Le portrait photographique préalablement quadrillé est reproduit carré après carré pour obtenir des images gigantesques et incroyablement détaillées, qui vues à distance sont dotées d’une grande fidélité photographique, mais qui de près ne laissent voir qu’une multitude de taches colorées abstraites, de sorte que les surfaces apparaissent comme des sortes d’écrans pixellisés. Le visage humain est traité comme une carte dont la topographie est uniformément intéressante, cherchant à ne pas privilégier un élément plutôt qu’un autre. Ce souci du détail l’a amené à utiliser des formats d’appareils photographiques de plus en plus grands. Ainsi il a commencé à travailler avec un appareil polaroïd de très grand format lui permettant de capturer les détails les plus infimes et les moindres défauts du visage de ses sujets, produisant ainsi des images souvent sans concession.

Pour cette première exposition personnelle à la galerie Xippas, Chuck Close présentera un ensemble de portraits photographiques de Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Agnès Martin, Lucas Samaras, Philip Glass, Willem Dafoe et de lui-même réalisés entre 1996 et 1999, ainsi que des sérigraphies et un incroyable portrait réalisé en tapisserie.

Article sur l’exposition
Nous vous invitons à lire l’article rédigé par Antoine Isenbrandt sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Chuck Close