ART | VIDÉO

Isaac Julien

25 Mai - 15 Août 2005
Vernissage le 24 Mai 2005

Un travail orienté autour de la question du métissage et plus particulièrement la créolisation. L’artiste renégocie l’identité noire au sein de notre culture mondiale. Ses investigations passent par les métaphores du voyage, de l’Afrique au Pôle Nord, par le symbolisme des lieux culturels établis (musées et bibliothèques), et par les modes d’expression autres (cinéma, danse, performance).

Isaac Julien

Le Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, présente des œuvres récentes de Isaac Julien dont une nouvelle production réalisée spécialement pour cette manifestation, ainsi qu’un programme thématique de films et de vidéos en lien avec l’exposition « Africa Remix ».

Tout en développant un champ d’investigation formel dans le domaine de l’installation audiovisuelle et de sa relation complexe au spectateur, Isaac Julien oriente certaines de ses recherches sur les questions de métissage, plus spécifiquement sur ce qu’Edouard Glissant appelle la « créolisation ».

Concerné par la critique de notre conception occidentale du monde, Isaac Julien renégocie l’identité noire au sein de notre culture mondiale. Ses investigations passent par les métaphores du voyage, de l’Afrique au Pôle Nord, par le symbolisme des lieux culturels établis (musées et bibliothèques), et par les modes d’expression autres (cinéma, danse, performance).
Au moment où les arts plastiques, par diverses expositions, des colloques, des productions, s’intéressent aux théories post-coloniales, Isaac Julien rejoint ces questionnements critiques et les repositionne dans un champ qui lui est propre.

Conçus comme des voyages intertextuels, les deux installations audiovisuelles présentées : Baltimore, 2003, acquise par le Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, et Fantôme Créole, 2005, une production réalisée pour cette manifestation, proposent sur un mode narratif affirmé des passages à travers l’espace et le temps, l’espace du monde et le temps d’une histoire à réécrire.

Fantôme Créole est une méditation fantasmatique sur les expéditions historiques en Afrique de Michel Leiris, André Gide et Marc Allegret que l’artiste associe métaphoriquement à l’expédition dans le Grand Nord du scientifique afro-américain Matthew Henson, première personne à avoir atteint le Pôle Nord (True North). Il s’agit bien dans ce travail d’une méditation poétique sur des mouvements géopolitiques Nord / Sud et inversement.
Par ailleurs, l’une des spécificités esthétiques des deux installations présentées est un montage très complexe et structuré d’images tournées associées à des images d’archives, ainsi que de matériel sonore riche et original.
Des photographies réalisées à l’occasion des tournages de Baltimore et de Fantôme Créole accompagnent l’exposition, montrant les relations entre l’architecture ou le paysage et l’équipe de tournage dévoilant ainsi les processus de production.

Isaac Julien
Isaac Julien né à Londres en 1960 a fait ses études à la St Martin’s School of Art. Connu à la fin des années 80 pour ses films documentaires et de fiction, il s’oriente aujourd’hui vers l’installation audiovisuelle et la photographie. Il est l’un des artistes les plus prometteurs de sa génération.

critique

Isaac Julien