ART | EXPO

Eric Hattan

14 Mar - 18 Avr 2015
Vernissage le 13 Mar 2015

Éric Hattan fait partie de ces artistes qui s’ingénient à trouver des processus ayant la capacité de réactiver la perception et l’attention du visiteur. Partant de l’existant, il imagine des interventions qui révèlent, par des moyens discrets et souvent avec humour, des détails de notre environnement.

Eric Hattan
Eric Hattan

Quand Éric Hattan est invité à réaliser une exposition, il commence par faire le tour de l’espace qui va l’accueillir et, avec beaucoup d’attention, à le regarder de fond en comble. C’est ce qui s’est déjà passé dans la galerie «L’espace pour l’art» où il interviendra prochainement.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne planifie pas ce que pourrait être la disposition physique d’œuvres à l‘intérieur d’un espace donné mais, à l’inverse, il se demande ce qu’il pourra faire avec — et dans — cet espace, indépendamment de toute œuvre «prête à montrer». Il observe et laisse mûrir en lui une proposition qui, partant de l’existant, envisage une ou des modifications dont il lui importe qu’elles n’alourdissent pas, n’encombrent pas davantage, qu’elles créent plutôt de la légèreté, ajoutant le moins possible mais déplaçant, manipulant, soulignant afin d’éveiller et mobiliser l’attention du regardeur. C’est ainsi que lors de son exposition au Frac Provence Alpes Côte d’Azur, en 2014, il a, par exemple, installé un vestiaire près de l’accueil car l’architecte n’en avait pas prévu!

Dans la galerie espace pour l’art, il est confronté à 24 mètres carrés, une masse physique constituée de murs en plâtre blanc, de poutres au plafond, de carreaux et de tomettes au sol, d’une porte, d’une vitrine, d’un espace de travail étroit et encombré. C’est dans ce lieu où nous travaillons et déambulons, où nos corps sont présents que, d’une manière ou d’une autre, se laissant guider par son intuition, il bouleversera, peut-être par de toutes petites choses, matérielles ou immatérielles, ce qu’il appelle «la géographie quotidienne».

Éric Hattan appartient à cette famille d’artistes contemporains qui s’ingénient de mille manières à trouver des processus ayant la capacité de réactiver notre perception et notre attention; qui, à rebours de la vitesse et des cadrage figés, misent sur la lenteur et les fluctuations de la pensée; qui ne se résolvent pas non plus à croire que nous puissions être durablement menacés de perdre l’extraordinaire subtilité et intelligence de nos sens. Pas d’autre message, pas de référence pompeuse à l’histoire de l’art, aller droit à l’essentiel, au principe vital.

Laetitia Talbot (d’après une interview d’Eric Hattan par Raphaëlle Jeune)

Vernissage
Vendredi 13 mars 2015 à 18h

Programmation autour de l’exposition
Du 9 au 11 avril 2015 à 17h: Eric Hattan présentera une vidéo intitulée Air d’eux, dans le cadre du «Week-end Arles contemporain».