Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

En verre et contre tout, un vase pour une fleur

28 Jan - 26 Fév 2009
Vernissage le 28 Jan 2009

Une exposition en forme de défi : confier à 15 designers le soin de revisiter et de moderniser l'esthétique du soliflore tout en respectant sa technique de fabrication traditionnelle. Jusqu'au 26 février 2010.

Communiqué de presse
Alban Sébastien Gilles, Arnaud Lapierre, Marianne Guedin, Frédéric Ruyant, Noé Duchaufour-Lawrance, Sophie Larger , A+A cooren , Cédric Ragot , François Azambourg, Arôm, Vincent Tordjman, Jérémy Wintrebert, Timothé Coutellier, Jérôme Gauthier, Sismo, Irina Volkonskii
En verre et contre tout, un vase pour une fleur


L’Espace Modem accueille l’exposition «En verre et contre tout, un vase pour une fleur», initiée, produite et réalisée par Marianne Guedin et Cendrine de Susbielle. Le visiteur y découvrira 25 interprétations différentes du soliflore par 15 designers : Alban Sébastien Gilles, Arnaud Lapierre, Marianne Guedin, Frédéric Ruyant, Noé Duchaufour-Lawrance, Sophie Larger , A+A cooren , Cédric Ragot , François Azambourg, Arôm, Vincent Tordjman, Jérémy Wintrebert, Timothé Coutellier, Jérôme Gauthier, Sismo, Irina Volkonskii.

Les soliflores sont façonnés à la flamme : cette technique appelée « Chalumeau » prend comme point de départ des tiges de verre borosilicate transparent. Ce travail consiste à modeler, à souffler, à étirer, tordre, fusionner des tubes ou des baguettes de verre à l’aide d’une flamme.

Cette technique a été utilisée dès l’Antiquité pour confectionner et décorer des perles et pour souffler des alambics. Par la suite, de l’époque médiévale jusqu’à nos jours, ce procédé est communément utilisé pour la confection de récipients de laboratoires scientifiques ou industriels. Il nécessite peu de place et une installation simple, ce qui le rend d’un usage relativement aisé, domestique ou ambulant. L’invention du chalumeau à double arrivée de gaz et d‘air en 1860, puis le remplacement de l’air pulsé par l’oxygène ainsi que l’invention du verre borosilicaté en 1922 ont considérablement amélioré la technique.

Parallèlement à une production utilitaire à destination scientifique, il a toujours existé une production artistique de petits sujets décoratifs en verre filé ou soufflé au chalumeau, animaux ou boules de Noël, ou de véritables œuvres, comme les “filés “ de Nevers ou les calices Art Nouveau de Karl Koepping. L’exposition en présente aujourd’hui une nouvelle déclinaison des plus réjouissantes.

 

AUTRES EVENEMENTS Non classé