DESIGN | EXPO

Dessiner le design

21 Oct - 10 Jan 2010
Vernissage le 21 Oct 2009

Dessiner à la main, à l’ordinateur, construire une maquette, sont autant de modes de représentation qui permettent au designer de passer de l’idée à la forme matérielle. L’utilisation du dessin varie d’un artiste à l’autre, des frères Bouroullec à Jasper Morrison, et nous révèle les secrets du processus créatif.

François Bauchet, les frères Bouroullec, Pierre Charpin, Marc Newson, Jasper Morrison, Konstantin Grcic, Noaoto Fukasawa, Pierre Paulin, Roger Tallon, Mathieu Lehanneur, Laurent Massaloux, Benjamin Graindorge, François Brument
Dessiner le design

L’exposition « Dessiner le design » interroge le rôle du dessin, manuel et numérique, dans le processus actuel du design à travers une sélection de 200 projets sur papier, réalisés par les plus grands designers du moment, dans une scénographie de François Bauchet. Les frères Bouroullec, Pierre Charpin, Marc Newson, Jasper Morrison, Konstantin Grcic, Noaoto Fukasawa, Pierre Paulin, Roger Tallon, Mathieu Lehanneur, Benjamin Graindorge, Laurent Massaloux ou encore François Brument ont été choisis pour leur pratique quotidienne du dessin. Seront présentés, aussi bien leurs études préparatoires à l’élaboration du projet, les dessins d’atmosphère, les recherches formelles, les dessins de communication, que leurs oeuvres plus intimes. Il s’agit d’évoquer la place du geste dans l’expression de la pensée d’un créateur, la naissance d’une idée et le début de ses développements mais aussi d’envisager le dessin comme un langage

Par rapport à l’objet dont il est l’esquisse, le dessin de designer révèle, en effet, les intuitions et les intentions qui précèdent l’objet. L’observation d’un tracé qui se répète sur une même feuille, qui reprend appui sur lui-même pour opérer de légers décalages, jusqu’à ce que les proportions exactes soient trouvées, nous permet de sentir à quel point rien n’est gratuit dans la forme d’un objet, mais tout est, au contraire, le fruit d’un travail exigeant. Comment l’arrivée de l’ordinateur dans l’univers du dessin a-t-elle transformé son processus ? Se perfectionnant sans cesse, les logiciels de dessin et de modélisation en trois dimensions se sont intégrés au processus antérieur. Ils n’ont pas remplacé les méthodes manuelles mais ils sont venus y ajouter de la complexité, offrir de la précision et permettre toutes sortes de vérifications. Ils ouvrent vers des possibilités de simulation dont on n’ose à peine encore imaginer l’étendue des enjeux.

Les designers, exposés ici, utilisent tous l’ensemble des outils qui sont aujourd’hui à leur disposition. Certains d’entre eux continuent à privilégier le dessin manuel comme médium de conception, comme par exemple Pierre Charpin, Benjamin Graindorge ou les frères Bouroullec. Pour ces derniers, le dessin peut être à la fois appliqué à une recherche précise dans le développement du projet, mais il peut également être plus libre et exprimer un univers personnel. Il est alors « une forme de divagation », comme le dit Ronan Bouroullec, dont la finalité est le dessin même. Pour d’autres, comme Konstantin Grcic, le croquis est uniquement un outil qui aide à visualiser, à comprendre, à développer une forme. Autant de conceptions différentes de l’utilisation du dessin pour une meilleure compréhension du travail de designer…

critique

Dessiner le design