ART | EXPO

Dernier ticket

08 Déc - 03 Fév 2007

Dans ses installations, Stéphane Thidet évoque l’entre-deux, l’inachevé ou le déjà terminé, redessinant un monde qui semble appartenir au présent mais auquel nous ne parvenons pas à nous confronter.

Dernier ticket de Stéphane Thidet

Stéphane Thidet met en scène et joue avec des éléments prélevés à une réalité populaire. Dans ses installations, l’objet devient défaillant, trop encombrant ou encore agonisant. Les lieux sont désertés comme des décors inutiles.

Conçue comme un possible scénario, la première exposition personnelle de Stéphane Thidet à la galerie croise l’univers forain et le monde industriel. Structure gisante laissée à l’abandon ou en attente d’une éventuelle utilisation, personnage en fuite ou courant comme un enfant; ce monde ainsi recrée nous propose un jeu dont le temps est suspendu.

Entre l’univers ludique et rassurant de l’enfance et un monde endormi où les choses et les objets sont animés d’un dernier souffle, les pièces de cette exposition cohabitent, se répondant les unes aux autres sans se parler. Stéphane Thidet évoque l’entre-deux, l’inachevé ou le déjà terminé, redessinant un monde qui semble appartenir au présent mais auquel nous ne parvenons pas à nous confronter.

L’espace est habité de fantômes, de silhouettes inspirant la sympathie mais inquiétantes, parfois inadaptées à l’espace qu’on leur impose. Les objets sont non identifiés mais identifiables. On nous demande d’éclaircir une énigme, de percer un mystère dont on nous donne quelques indices pour que, peut-être, nous parvenions à rendre tout cela réel et bien vivant.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Magali Lesauvage sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Dernier Ticket