PHOTO | EXPO

De fonds… en combles

23 Oct - 23 Jan 2011
Vernissage le 23 Oct 2010

Catherine Poncin poursuit une recherche photographique et plastique qu'elle nomme: «De l'Image, Par l'Image». C'est à partir d'images qui existent déjà, telles que photographies trouvées, que s'élabore sa démarche.

Catherine Poncin
De fonds… en combles

L’exposition monographique consacrée à la photographe plasticienne Catherine Poncin, présente les oeuvres réalisées à la suite de sa résidence au Musée Alfred Canel au cours de l’année 2010.

Catherine Poncin compose des pièces fictionnelles à partir de fragments matériaux déjà existants, telles des images d’archives, images privées, ou publiques, issues de la presse ou encore d’Internet, qu’elle associe parfois à des images réalisées in-situ.

L’artiste a trouvé au sein des riches collections du Musée Canel matières à une nouvelle création «De fonds… en combles», composée de cinq séries au titre déclinés sous le thème générique de «Digression». Ces nouveaux travaux investissent tous les étages du musée par leur proposition poétique et décalée, révèlent ainsi toute la vitalité des collections.

Depuis 1986, Catherine Poncin poursuit une recherche photographique et plastique qu’elle nomme: «De l’Image, Par l’Image». C’est à partir d’images qui existent déjà, telles que photographies trouvées, fonds photographiques de musées ou de régions, d’illustrations, de presse, que s’élabore sa démarche. Les isolant de leur contexte, elle procède alors à l’exploration de leur représentation. Par indices prélevés et par l’évocation qu’ils lui suggèrent, elle construit le parcours fictionnel d’une mémoire ainsi « affectée ».

C’est par cet autre regard, allant au delà du simple constat représenté, que par détournements vont s’exposer ses travaux sous forme de séquences, de panneaux, d’installations plastiques et sonores, de performances, de vidéos ou encore d’objets.

Invitée au cours de l’année 2010, à effectuer une résidence, Catherine Poncin a exploré les riches et éclectiques collections du Musée Alfred Canel. De ses fonds remarquables de bibliothèques anciennes et de ses collections de Sciences Naturelles, l’artiste a conçu une suite de cinq séries nommées «Digression» (photographies, vidéo et installation)