DANSE | CONCOURS

Danse élargie 2012

16 Juin - 17 Juin 2012

La deuxième édition de Danse élargie proposera cette année une sélection de vingt projets provenant de treize pays différents avec pour ambition d’ouvrir le plateau à toutes les disciplines: danse bien sûr, et aussi architecture, théâtre, arts visuels, cinéma, musique, littérature, photographie, histoire de l’art, scénographie, édition, graphisme, et encore magie, mathématiques et finance

Cédric Aguillon, Philip Berlin, Jean Capeille, Tristan Ihne, Carolina Castaneda, Marie De Testa, Chien-Hao Chang, Olga Dukhovnaya, Arthur Eskenazi, Jennifer Lauro Mariani, Chloé Fabre, Viviana Moin, David TV, Héléna Villovitch, Martin Darondeau, Julien Labigne, Fannie Outeiro, Raffaele Pé, Mélanie Perrier, Amélie Poirier, Ilona Roth, Pauline Simon, Claire Soubrier, Yukio Suzuki, Anne-Sophie Turion, Caro Tuut, Anatoli Vlassov, Chien-Ying Wu
Danse élargie

En 2010, Boris Charmatz, directeur du Musée de la danse, et Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville, imaginent ensemble un événement d’un genre nouveau: le temps d’un week-end, le concours Danse élargie ouvre le grand plateau du Théâtre de la Ville aux désirs les plus singuliers, d’artistes de toutes disciplines et de toutes générations, avec pour seules règles une durée (10 minutes maximum) et un nombre d’interprètes (3 minimum).
On aura ainsi vu un vrai mouton tenter de garder son sang froid, 250 personnes tester ensemble les limites physiques de la scène et encore 45 acteurs et danseurs communier dans le plus simple appareil autour du Stabat mater de Vivaldi… Et le théâtre aura accueilli en deux jours plus de 160 artistes, 250 figurants et 1500 spectateurs.
En 2012, forts de cette première expérience encourageante, et avec le partenariat renouvelé de la Fondation d’entreprise Hermès, le Théâtre de la Ville et le Musée de la danse organisent la deuxième édition du concours Danse élargie.
L’appel à projet s’est diffusé plus largement encore que lors de la première édition avec pour résultat 300 projets reçus provenant de 41 pays (contre 22 en 2010). Le comité de sélection, composé de membres des équipes du Musée de la danse et du Théâtre de la Ville, a patiemment étudié chaque proposition, s’est plongé dans les textes et vidéos envoyés par les artistes pour raconter leurs idées.
Les vingt projets sélectionnés pour cette seconde édition rassemblent des artistes originaires d’Argentine, d’Australie, de Belgique, de France, d’Italie, du Japon, du Kazakhstan, du Mexique, de Russie, de Suède, de Suisse, de Taiwan et d’Ukraine. Nés entre 1963 et 1991, ils évoluent dans des disciplines très diverses: danse bien sûr, et aussi architecture, théâtre, arts visuels, cinéma, musique, littérature, photographie, histoire de l’art, scénographie, édition, graphisme, et encore magie, mathématiques et finance. Le théâtre devrait accueillir les 16 et 17 juin plus de 200 artistes, et à nouveau quelques animaux…
Le jury du concours, dont la composition est en cours de finalisation, regroupe onze artistes aux personnalités et aux champs artistiques hétérogènes, assurant aux candidats des points de vue tranchés, complémentaires et engagés sur leurs œuvres.
Le jury choisit au soir de la première journée dix projets invités à se présenter à nouveau le lendemain ; à l’issue du concours, il décerne trois prix dotés de 15 000, 11 000 et 7 500 euros.
Comme en 2010, le concours accueille également un jury de spectateurs chargé de remettre le Prix du public, choisi parmi les vingt projets présentés. Il est composé de onze spectateurs réguliers du Théâtre de la Ville, curieux et enthousiastes, ayant exprimé le souhait d’articuler leurs points de vue de spectateurs au service d’un projet, le concours, et des artistes qui y prennent part.
Enfin, après la chorégraphe Claudia Triozzi en 2010, le maître de cérémonie de cette seconde édition, chargé de présenter le concours tout au long du week-end, sera le comédien Gaëtan Vourc’h.
Pendant les délibérations du samedi et du dimanche, nouveauté pour cette édition 2012, une programmation de films sélectionnés parmi les vidéos envoyées par les artistes, sera projetée sur grand écran dans la salle.
En 2012, comme en 2010, les équipes du Théâtre de la Ville et du Musée de la danse espèrent que le plateau du Théâtre de la Ville sera, le temps d’un week-end, un lieu d’expérimentation, de création et de partage, entre les artistes et avec le public.