ART | EXPO

Dan Graham

06 Fév - 17 Mar 2007
Vernissage le 03 Fév 2007

La galerie présente Mannerism/Rococo, 2007. Ce pavillon ressemble à un étroit couloir aux côtés concaves, contraste de la perspective classique ininterrompue et de la distorsion maniériste de l’objectif «fish-eye». L’œuvre fait écho aux courbes du Rococo français, tout en rendant hommage à Bruce Nauman.

Dan Graham
Dan Graham

Comme les autres projets de Dan Graham, Mannerism/Rococo est ancré dans le quotidien urbain. Les pavillons hybrides de l’artiste mêlent structures architecturales formelles – comme les abribus ou les pavillons de jardin classiques (qu’on retrouve dans les parcs à partir de la Renaissance) – et sculpture traditionnelle. Ils sont le plus souvent constitués de miroirs à double sens, un matériau omniprésent dans les immeubles de bureaux, où il est utilisé à des fins de contrôle et de surveillance, que Dan Graham transforme en un matériau fluide qui alterne entre réflexion et transparence, subvertissant ainsi cette dynamique fixe de pouvoir. Dans ces œuvres, notre façon de nous percevoir dans l’espace est ainsi mise en question.

Au sous-sol de la galerie est visible une série de vidéos des projets réalisés pour le MIT. Cambridge, Massachusetts (Pavillon Yin/Yang) ; la Hayward Gallery, Londres (Waterloo Sunset), et pour la Fondation Serralves au Portugal (Double Exposure).

En 2002 Graham réalise le Pavillon Yin/Yang (1997/2002) pour une résidence universitaire conçue par Steven Holl à la MIT University. Il décrit l’œuvre, une sorte de jardin et d’étang miniatures zen, comme une réaction au sentimentalisme et à la diffusion de la philosophie orientale dans l’art du milieu des années 1990. Avec ce mélange d’ironie subtile et de sensibilité pop et socio-politique caractéristiques de son oeuvre, Graham crée un environnement complexe, ludique et contemplatif à la fois.

La même année, la Hayward Gallery à Londres l’invite à travailler en collaboration avec Graham Haworth Architects sur la rénovation du musée. En plus de l’extension du hall d’entrée, Graham conçoit Waterloo Sunset (2002-2003), «un lieu de rencontre pour les enfants et les personnes âgées ainsi qu’un endroit où regarder des dessins animés». Le pavillon elliptique est un lieu d’interaction sociale, d’éducation et de jeu qui est ouvert au public toute l’année. Il comporte six écrans tactiles où sont montrés des dessins animés sélectionnés par Dan Graham ainsi que des vidéos d’artistes.

Une vidéo de Double Exposure (1995/2003), un pavillon triangulaire installé dans le jardin de la Fondation Serralves, sera aussi présentée. Un côté du pavillon consiste en un large ektachrome du paysage alentour pris un jour de printemps. Les spectateurs à l’intérieur de la structure peuvent voir le paysage, qui change selon l’heure et la lumière du jour, à travers l’image statique de l’ektachrome. Ainsi Double Exposure crée une impression de décalage dans le temps sans avoir recours à aucun procédé mécanique.

Article sur l’exposition
Nous vous invitons à lire l’article rédigé par Muriel Denet sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Dan Graham