Melik Ohanian

Melik Ohanian

SITE INTERNET

http://melikohanian.com/

Melik OHANIAN — né en 1969 à Lyon (France). Vit et travaille à Paris (France) et New York (USA).

Melik Ohanian est un artiste contemporain français dont le travail englobe sculpture, installation, photographie, collage, vidéo… Melik Ohanian pratique un Art Conceptuel qui scrute le langage et les structures. Parmi ses œuvres les plus connues se compte notamment Concrete Tears, 3451 (2006-2012). Soit une installation composée de 3451 larmes de béton, suspendues à une structure en inox poli-miroir. Le tout formant une sorte de cube en nuage de points, de trois mètres cubes. Ou encore la série des Word(s), I et II (2006-2014). Soient de courts mots en tubes fluorescents, pour la série I, en boîtier lumineux, pour la série II ; mots pour lesquels la mise entre parenthèses d’une lettre vient changer le sens, l’éclairer. Ces mots étant : (T)HERE ; (G)HOST ; SE(A)E ; TI(M)ES ; (S)HOW ; (A)MORE. Actuellement, le travail de Melik Ohanian est représenté par la Galerie Chantal Crousel (Paris), la Dvir Gallery (Tel Aviv, Bruxelles), notamment.

Melik Ohanian : une pratique plurielle et des projets  collectifs multimédias (sculpture, installation, vidéo…)

Melik Ohanian a d’abord étudié à l’École des Beaux-Arts de Montpellier (1988) avant de rejoindre l’École Nationale des Beaux-Arts de Lyon (diplômé en 1993). Il y effectue ensuite un Post-Diplôme en Art et Médias (1993-1994). Dès 1995, Melik Ohanian participe à de nombreuses expositions collectives. En 1996, il prend part à l’événement « Bande Sonore pour un Film Potentiel » (Lyon), avec Pierre Huyghe. Cette collaboration, entre Melik Ohanian et Pierre Huyghe, va ensuite s’actualiser au fil de différents projets communs, dont « Mobile TV », au Consortium de Dijon (1997). Ou le projet AnnLee, pour lequel il crée la vidéo AnnLee; I Am Dreaming About Reality (2002). Ses premières expositions personnelles, d’envergure, se déroulent en 2002 au Frac Languedoc-Roussillon (Montpellier), au Palais de Tokyo (Paris), à Art Unlimited (Bâle), à la Chantal Crousel (Paris), notamment.

Langage, poésie, théorie… Art Conceptuel, réseaux sémantiques et pouvoir des mots

En 2003, Melik Ohanian effectue une résidence à la Villa Médicis de Rome. En 2007, il participe à la Biennale de Venise avec son film September 11, 1973 Santiago Chile 2007 (2007). Soit une vidéo revenant sur le coup d’État d’Augusto Pinochet. En 2015, sa nouvelle participation à la Biennale de Venise lui vaut le Lion d’or du Meilleur Pavillon National (Arménie). Toujours en 2015, il reçoit le Prix Marcel Duchamp. Pour son exposition subséquente au Centre Pompidou, « Under Shadows » (2016), Melik Ohanian présente un projet articulant poésie et science, structuré autour des notions abstraites de temps et d’espace (en tant que conditions de possibilité). Avec « Under Shadows », c’est ainsi la perspective (énoncée par la NASA en 2012) d’une collision entre la Voie Lactée et la Galaxie d’Andromède, dans quatre milliards d’années, qui structure l’œuvre. À savoir Modelling Poetry – An Algorithm as a Screenplay (2012-2014).