PHOTO | EXPO

Concrete. Buildings

12 Jan - 23 Fév 2013
Vernissage le 12 Jan 2013

L’exposition associe deux ensembles d’images. Buildings, série de photographies réalisées depuis 2007, qui représente des immeubles d’habitation issus des modèles soviétiques souvent voués à la destruction. Et la série Concrete (2011), constituée de photographies d’arbres en béton réalisées dans un parc à Pékin.

Guillaume Janot
Concrete. Buildings

Cette exposition prolonge et complète les précédentes: «Just like heaven» à la Galerie Voies Off à Arles et au centre photographique de Lectoure, en 2011 et 2012.
Buildings fonctionne comme un inventaire que l’artiste entreprend depuis quelques années à Pékin. Il s’agit de photographies d’immeubles d’habitation construits à partir des années soixante, architecture de masse issue des modèles soviétiques, parfois rénovée mais de plus en plus vouée à la destruction, au profit de vastes ensembles plus fonctionnels, destinés aux nouvelles classes moyennes émergentes.

La série Concrete, est constituée de photographies d’arbres en béton réalisées dans un parc à Pékin. Le titre de la série, en anglais joue sur le double sens du mot «concrete» signifiant à la fois concret, et béton. Le sujet, ces grands troncs moulés, eux même fondus dans la végétation environnante, contribue à créer par leur effet mimétique, par l’acte photographique et l’écart qu’il implique entre le sujet et sa représentation, le trouble et l’ambiguïté face aux images.

Ces deux séries complètent le travail que l’artiste mène depuis 2006 à travers un ensemble de photographies intitulé Ecostream (montré notamment lors d’une exposition personnelle de l’artiste à la fondation Ricard en 2009) réalisé dans des parcs d’attractions, parcs à thèmes ou jardins botaniques aux quatre coins du globe. En s’attardant sur des environnements factices ou des biotopes déplacés et reconstitués, elles traitent du paradoxe fondamental de la représentation du réel par la photographie: où situer le vrai et le faux dans une société non plus du spectacle mais de la représentation permanente? Comment questionner à travers l’image photographique l’immatériel en montrant le réel? Comment montrer simplement la réalité la plus extraordinaire?

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par François Salmeron sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Concrete. Buildings