PHOTO

Chaos

Communiqué de presse
Odile Gheysens
Chaos

— Piano : Rami Khalife
— Chorégraphie et danse : Odile Gheysens
— Lumières : Koert Vermeulen
— Collaboration artistique : Marion Ballester
— Costumes : Faye Formisano
— Scénographie : Barbara Delimburg

Chaos nous offre une scénographie nourrie audacieusement par la lumière. La console lumière est à vue, laissant découvrir la magie de l’éclairage et ses subtilités ; et nous révélant son rôle essentiel comme «! sculpture l’espace !».

Le pianiste, interprète l’oeuvre en live, offrant son expression et sa corporéité sensible à la danse, accompagnant une réception physique et intuitive de l’oeuvre.

Note d’intention
De la destruction à la renaissance, Chaos témoigne de l’irascible terreur de la guerre. Il conte comment l’humain parvient à respirer dans la poussière des ruines… à subsister dans les décombres de l’horreur. La musique, obsédante, nous plonge dans l’inconnu, et la lumière accompagne l’éblouissement des bombes.
Dans cette déchirure, face au vacarme, face au silence, le corps contraint, continue inévitablement de lutter. Puis, il renaît dans une libération doucement explosive. La danse raconte cette traversée de l’homme prêt à affronter l’insupportable, pour s’échapper et survivre.
Quand enfin tout cela cesse, le corps peut enfin s’étendre, bercé dans un halo de lumière. Malgré son impuissance, habité d’une mémoire dévastée, l’homme parvient à sortir du tunnel. Il poursuit sa route, non en héros mais en survivant.

critique

Chaos