PHOTO | EXPO

Calais

20 Oct - 24 Nov 2007

Dans la lignée de son travail sur les sans-papiers, Bruno Serralongue présente une nouvelle série de photographies sur le camp de réfugiés de Sangatte fermé en 2002.

Bruno Serralongue
Calais

Pour cette exposition Bruno Serralongue a choisi de présenter sept photographies extraites de la série en cours intitulée Calais.

«Le 5 novembre 2002, le camp de réfugiés de Sangatte dans le Pas-de-Calais était fermé sur l’ordre du ministre de l’Intérieur français, Nicolas Sarkozy. Cette fermeture fut annoncée par les gouvernements français et anglais comme une grande victoire sur l’immigration clandestine et sur l’insécurité sensée en découler. Ouvert en septembre 1999, le centre, géré par la Croix Rouge (et situé dans un hangar qui servit à abriter les engins de percement du tunnel sous la Manche), a accueilli jusqu’à mille deux cent migrants simultanément, principalement afghans, kosovars, irakien et iraniens, qui voulaient passer en Angleterre.

Ni la fermeture du camp ni la répression policière accrue n’ont interrompu le flot de migrants : Calais reste la ville française la plus proche de l’Angleterre et la zone portuaire ne cesse d’être aménagée pour augmenter la capacité d’accueil et de transit des camions.

Aujourd’hui, les associations locales qui leur viennent en aide estiment qu’entre 400 et 600 personnes vivent dans les terrains vagues et les zones boisées dans les environs de la ville. »
Cette série, débutée en juillet 2006, comprend à ce jour 15 photographies ainsi qu’un diaporama intitulé Risky Lines.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Julia Peker sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Bruno Serralongue