ART | EXPO

Bored Astronauts On The Moon

10 Sep - 22 Oct 2011
Vernissage le 10 Sep 2011

«42 ans après le premier homme sur la lune, John Wood et Paul Harrison ont développé leur propre programme spatial et sont devenus astronautes. Ils ont fait un film sur la lune». Cependant, il se pourrait bien que leur film soit un canular!

John Wood, Paul Harrison
Bored Astronauts On The Moon

Auteurs essentiellement de vidéos de performances où ils se mettent souvent en scène, John Wood et Paul Harrison travaillent ensemble depuis 1993. L’utilisation du plan fixe, l’esthétique minimale, la mise en oeuvre d’associations d’objets usuels et d’astuces visuelles low-tech, la présence de leur propre corps dans leur travail, la création de micro-actions dérisoires dont le résultat se situe invariablement entre échec patent et réussite aléatoire constituent les grandes caractéristiques de leur pratique artistique.

Pour leur première exposition à la galerie Martine Aboucaya, ils présentent des oeuvres essentiellement nouvelles, vidéos, dessins, installations, photographies et objets. Voici un petit commentaire sur les deux oeuvres video les plus récentes, dont l’une donne son titre à cette exposition.

Bored Astronauts On The Moon (2011)
«42 ans après le premier homme sur la lune, JW et PH ont développé leur propre programme spatial et sont devenus astronautes.
Ils ont fait un film sur la lune.
Il y a cependant de nombreuses théories du complot questionnant si ils sont effectivement allés sur la lune, ou bien si le film est un canular.
De leur atelier de Bristol, ils nient farouchement cela.
Tous les jours de la vie ressemblent parfois à un film, particulièrement si vous y rajoutez de la musique, et en même temps les choses extraordinaires semblent tellement normales et banales que vous ne réalisez pas forcément que vous êtes dans un film».

10 x 10 (2011)
«Vous lancez une camera du haut d’un immeuble
L’immeuble a 100 étages
Toutes les pièces se ressemblent
On dirait des bureaux
Un endroit pour travailler
En regardant par la fenêtre
C’est une affaire critique
C’est un récit linéaire
Dans le mauvais sens
La caméra continue à tomber
Si loin, si bien
Un problème doit être résolu
Un plan est nécessaire
Les décisions sont prises
Nous devons faire quelquechose
Quelquechose doit arriver
Il y a un début et une fin.
A suivre…».

Vernissage
Samedi 10 septembre. 15h-21h

critique

Bored Astronauts on the moon