DESIGN | BIENNALE

Biennale design. Traits d’union – Objets d’empathie

14 Mar - 31 Mar 2013
Vernissage le 14 Mar 2013

L’exposition «Traits d’union» est l’occasion de découvrir la façon dont l’empathie intervient et se manifeste dans le champ du design industriel. Au-delà de sa fonction, de sa signification et de sa valeur, l’objet du design est aussi de créer une relation affective avec l’utilisateur modelant ainsi nos cadres de vie.

Alain Gilles, Edward Barber, Calor, Odile Decq, David Edwards, Xavier Flavard, Grohe, Alexandre Moronnoz, Paolo Rizzatto, Philippe Starck …
Biennale design.
Traits d’union-Objets d’empathie

Le Design industriel est souvent appréhendé sous l’angle de l’usage, de la fonction ou du mode de production. Aujourd’hui, tout un pan de la production industrielle place l’utilisateur comme acteur de l’innovation et de ses applications. Pratique désormais pluridisciplinaire, le design accompagne les mutations et déploie une pluralité d’interventions.

Parce que les nouveaux enjeux sociétaux, les évolutions technologiques et numériques, les préoccupations environnementales dessinent de nouveaux scénarios, un design empathique avec son époque doit prendre en compte ces notions et en produire la synthèse à travers l’objet. L’exposition «Traits d’union» se saisit donc du thème de la 8e biennale et propose une approche de l’objet industriellement produit et sa relation avec son destinataire final au prisme de l’empathie.

L’Objet-medium, trait d’union d’un dialogue entre l’homme et le monde, l’homme et ses besoins, sert ici de guide aux quatre axes de l’exposition, conçus sous la forme d’empathies multiples:
— L’empathie technologique, le design face à l’omni fonctionnalité;
— L’empathie conceptuelle, le champ d’action de la créativité;
— L’empathie sensorielle, l’extension du confort de nos sens;
— L’empathie environnementale, l’avènement d’une conscience altruiste.

«Traits d’union» invite à une nouvelle lecture du design d’innovation, en équilibre entre biens et services, technologie et humanité, industrie et société, et laisse ouvert un champ d’interrogations multiples dont celle, centrale, du qui façonne l’autre?

Commissariat et scénographie: eliumstudio

Consulter
Site de la Biennale design 2013