ART | CRITIQUE

Au point

PMuriel Denet
@12 Jan 2008

Par l’un des maîtres de l’art conceptuel, des fresques en forme de tatouages muraux. À la conjonction d’un énoncé impersonnel, de son inscription dans l’espace, de sa typographie et son graphisme, une concentration simultanée de gestes, de formes, de possibles : la sculpture devient mentale.

De l’énoncé des principes théoriques de l’art conceptuel selon lesquels « 1° l’artiste peut construire le travail ; 2° le travail peut être réalisé ; 3° le travail peut ne pas être réalisé » (1968), Lawrence Weiner a fait son matériau de base. Non pas tant pour mener un travail auto-réflexif sur l’art et son histoire, comme ce fut le cas pour nombre d’artistes conceptuels, mais bien plutôt comme un moyen d’investigation du sensible par le langage. Sans faire de poésie pour autant, car il s’agit bien d’informer ce matériau, virtuel par excellence, en une proposition plastique. Au point s’inscrit pleinement dans ce projet.

Les fresques, sortes de tatouages muraux, se posent, au premier abord, en énigmes. Mais très vite tout mystère s’estompe, le procédé est découvert. À nu même, puisque sur l’un des murs les quatre lignes, noires et bleues, croisées ou parallèles, restent muettes. Le point de Au point est matérialisé par l’intersection de deux segments courbes au bout desquels sont rejetées des propositions de gestes plastiques a priori antagonistes. Par exemple, «mélanger» et «tamiser», ou encore «creuser» et «remplir».

Remplir quoi ? Avec quoi ? Pour quoi ? Le matériau est imaginaire, et la finalité totalement ouverte par des prépositions, telles que «avec» ou «pour», qui restent sans complément. Le doublage en anglais dilate les propositions, et le champ du sens.
Mais le dispositif est parfaitement au point : la typo au pochoir est impeccable, la structure aérienne, et proprement charpentée. À la conjonction d’un énoncé impersonnel, de son inscription dans l’espace, de sa typographie et son graphisme, le point de Au point est aussi celui de la concentration simultanée de gestes, de formes, de possibles : la sculpture devient mentale.

Lawrence Weiner
Au Point. Rempli Avec, Filled with / Creusé avec, Scooped out with, 2005. Peinture murale.
Au Point. Tamisé pour, Sifted for / Mélangé pour, Mixed for, 2005. Peinture murale.
Au Point. Assemblé par, Bonded by / Divisé par, Split by, 2005. Peinture murale.
Au Point. Composé de, Made to consist of / Manquant de, For a lack of, 2005. Peinture murale.