ART | EXPO

As I run and run, happiness comes closer

10 Jan - 24 Fév 2009
Vernissage le 10 Jan 2009

Les peintures de Fiona Rae mêlent les cultures occidentales et orientales dans des compositions formelles et colorées subtilement accordées. L’artiste britannique fait également référence à des artistes tels Philip Guston, Jackson Pollock mais aussi Cy Twombly ou Takashi Murakami.

Fiona Rae
As I run and run, happiness comes closer

La Galerie Nathalie Obadia présente l’exposition des nouvelles oeuvres de Fiona Rae « As I run and run, happiness comes closer ». Il s’agit de la quatrième exposition personnelle à la galerie (les précedentes ont eu lieu en 1994-2000-2004).

Une importante exposition monographique de son oeuvre a eu lieu au Carré d’art de Nîmes en 2002.

Fiona Rae, britannique, née en 1963 à Hong Kong est un des plus importants peintres de sa génération. Diplômée du Goldsmith Collège de Londres, elle s’est fait connaître avec les autres artistes du groupe surnommé « YBA » (Young British Artists) comme Damien Hirst, Gary Hume ou Sarah Lucas.

Depuis le début des années 90, elle accomplit une oeuvre picturale complexe, puissante et très singulière qui lui a permis de participer à de nombreuses expositions internationales et de figurer dans les collections de plusieurs musées comme la Tate Gallery de Londres, Le Mudam du Luxembourg ; le Carré d’art de Nîmes ; le Fonds national d’art contemporain à Paris ou encore la Fundacio Caixa de Barcelone.

« Fiona Rae a su mettre de côté toute connaissance préalable de conventions de formes et de manière en peinture pour importer tous les motifs possibles à la surface de la toile et les laisser se déployer à leur gré » écrivait Morgan Falconer dans le texte du catalogue « Swag » de l’exposition à la galerie en 2004.

Fiona Rae utilise les moyens traditionnels pour fabriquer des dispositifs formels sans les laisser transparaître, elle fait surgir des aspects plus biographiques comme les souvenirs de voyages ou ses lectures et rencontres.

Née en Asie, formée en Grande-Bretagne, elle est globe-trotter dans le territoire qu’est sa peinture, les cultures occidentales et orientales (voyages au Japon) se mêlent dans ses compositions formelles et colorées subtilement accordées.

Philip Guston, Jackson Pollock mais aussi Cy Twombly surgissent dans ses références ainsi que des artistes plus contemporains comme Takashi Murakami, Peter Halley, Jonathan Lasker, Beatriz Milhazes ou Jessica Stockholder.

C’est une construction pop-abstraite tout à fait originale et très rythmée que chaque série comme « Hong-Kong Garden » ou « Swag » nous livre comme des chapitres d’un livre d’aventures. Maîtrise et liberté sont au coeur du dispositif encyclopédique de Fiona Rae.

Nicolas Bourriaud parle de « L’Atlas de Fiona Rae » dans le catalogue de cette nouvelle exposition. Il parle de « formes-trajets » de son oeuvre et de l’enjeu majeur de la peinture contemporaine qui est de s’aventurer dans l’espace-temps auquel Fiona Rae apporte sa vision originale et qui nous surprend à chaque série.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Céline Piettre sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

As I Run and Run, Happiness Comes Closer