ART | EXPO

Arabian Stars

19 Nov - 24 Déc 2005
Vernissage le 19 Nov 2005

Installation comprenant la projection d’un film dans lequel des citoyens yéménites brandissent des pancartes sur lesquelles sont inscrits des noms de personnages internationaux. Lorsque deux cultures se confrontent.

Jordi Colomer
Arabian Stars

« Arabian stars » est la deuxième exposition personnelle de Jordi Colomer à la galerie Michel Rein. Comme pour sa précédente exposition, « Le dortoir », en 2002, l’artiste ne se contente pas ici de projeter une vidéo mais installe un dialogue complexe dans lequel le spectateur doit trouver sa place, construire un point de vue qui n’est pas imposé d’emblée.

Avec « Arabian stars », Jordi Colomer interpelle des icônes charriées par la culture de masse occidentale, en les rejouant dans un monde où cette culture n’a que peu de prise.
Tourné début 2005 lors d’un séjour au Yémen, le film Arabian Stars (master haute définition de 38 minutes) met en scène des citoyens yéménites croisés au gré du voyage. Les personnages ont accepté de se laisser prendre au jeu, de marcher face à la caméra en portant des pancartes colorées en carton, sur lesquelles sont manuscrits en arabe les noms de personnages célèbres, réels et fictifs, internationaux et locaux (Michael Jackson, Pikachu, James Bond ou Zinedine Zidane mais aussi le chanteur Abo Bakr Saalem, les poètes Al Zubeiri ou Albaradoni, la ministre des droits de l’homme Amat al-Alim al-Susua…)
Leurs occupations momentanément interrompues par ce geste incongru, ces performers improvisés évoluent ainsi dans leur décor quotidien, les villes de Sana’a, Shibam, Aden ou le désert. De même, les mots en arabe inscrits sur les pancartes trouvent dans ces contextes déplacés une acception moins évidente. De longs plans séquences se succèdent, installant le regard dans un temps dilaté.

A la galerie Michel Rein, l’espace est transformé. Le film est projeté dans une salle repeinte en vert clair, couleur des intérieurs yéménites. Quatre-vingt-deux chaises dépareillées (en écho aux quatre-vingt-deux personnages du film) attendent les spectateurs. Les trente-sept pancartes colorées sont accrochées au mur.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à aller lire l’article rédigé par Emmanuel Posnic sur l’exposition « Jordi Colomer, Arabian Stars »
Pour lire l’article, cliquez ici.

critique

Arabian Stars