ART | EXPO

Animated

12 Juin - 06 Sep 2009
Vernissage le 12 Juin 2009

Quelle est l’influence des films d’animation sur l’art plastique? Vingt-sept artistes répondent à cette question à travers l’exposition Animated.

Thomas Bayrle, Anna Blume, Bernhard Blume, Antoine Coquard, David Evrard, Simon Faithfull, Pierric Favret, Maïder Fortuné, Gilbert Garcin, Brion Gysin, William Kentridge, Haruna Kishi, Céline Martinet, Jean-Luc Ménétrier, Timo Nasseri, Tony Oursler, Jean-Gabriel Périot, Elisa Pône, Philippe Ramette, Hugues Reip, Samuel Rousseau, Mira Sanders, Joachim Schmid, Franck Scurti, David Shrigley, Stéphanie Solinas, Pierrick Sorin
Animated

Alors que les premiers films d’animation apparaissent aujourd’hui comme des précurseurs d’un nouveau genre, quelle est l’influence de l’animation sur les arts plastiques ?

Pour répondre à cette question, Animated revient sur les différentes étapes du processus d’élaboration d’un film d’animation : l’animation de l’image, de l’objet et de l’espace pour aboutir au film lui-même dans ses différentes variations.

L’animation a commencé à exister bien avant le cinéma. En 1860, le folioscope, qui donne l’illusion de mouvement lorsqu’on le feuillette, est l’une des premières méthodes d’animation.
Puis, la fin du XIXe siècle voit l’apparition d’appareils optiques permettant de regarder des suites d’images animées, tel le praxinoscope dont le succès était assez dans l’air du temps.
En 1889, en mettant au point le théâtre optique, Emile Reynaud combine deux apports majeurs : une bande perforée illimitée d’images enroulées sur une bobine se dévidant sur une autre et un spectacle d’images animées accompagné de son. Il réalise ensuite la première projection de dessin animé le 28 octobre 1892 au musée Grévin, soit 3 ans avant la séance du cinématographe des Frères Lumière. C’est dire l’importance de l’animation dans le processus d’apparition du cinéma.

Aujourd’hui, l’animation, après avoir été mésestimée de longues années, est de nouveau au cœur d’une dynamique créative. Il suffit pour cela de regarder les sorties cinématographiques et l’engouement public qui entoure la sortie de films d’animation. Mais qu’en est-il des arts plastiques ? Vingt-sept artistes répondent à cette question en exposant leurs oeuvres jusqu’au 6 septembre 2009 au centre d’art Bastille de Grenoble.

L’ exposition sera prolongée par la projection en plein air de deux films d’animation : «Amer béton» de Michael Arias le 7 juillet et «Valse avec Bachir» de Ari Folman le 28 juillet.

L’exposition s’inscrit dans la seconde édition de PLEIN SOLEIL / L’ETE DES CENTRES D’ART.