ART | EXPO

Albert Oehlen

23 Oct - 03 Jan 2009
Vernissage le 25 Oct 2008

Entre abstraction et figuration, les peintures et collages d’Albert Oehlen combinent les références aux publicités et médias de différents pays où il travaille. Dans sa recherche, l’artiste joue avec la vitesse de l’expression tout en se concentrant sur les couleurs et les constructions.

Albert Oehlen
Albert Oehlen

La galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter les œuvres récentes d’Albert Oehlen. C’est la quatrième collaboration avec la galerie Nathalie Obadia suite aux expositions du Musée de Strasbourg en 2002 et du Frac Auvergne en 2005.

Albert Oehlen est considéré comme l’un des plus importants peintres de sa génération. Héritier de Gerhard Richter, Sigmar Polke ou Baselitz, il interroge et expérimente les multiples possibilités de la peinture. Élève de Sigmar Polke, contemporain et ami de Martin Kippenberger disparu en 1997, il demeure une référence pour la plus jeune génération de peintres allemands, tels que Daniel Richter et Jonathan Meese tout comme pour d’autres en Europe et aux Usa.

À l’occasion de cette exposition, Albert Oehlen montre un ensemble de peintures et collages combinant les références aux publicités et médias de différents pays où il travaille comme l’Espagne et l’Allemagne.

Ces associations d’images et de textes apparaissant comme des assemblages libres sont en fait des constructions de langages picturaux entre abstraction et figuration. L’humour est toujours présent dans son travail et l’on reconnaît également un rythme proche de la musique contemporaine qui le passionne.

On y retrouve aussi les approches picturales de Francis Picabia du mouvement Dada ou de Fernand Léger. La société de consommation y est abordée dans un mélange de cultures foisonnantes. Avec le pinceau classique et l’oeil « aiguisé » de l’artiste observateur, les œuvres sont conçues avec une énergie très personnelle.

Dans sa recherche, Albert Oehlen joue avec la vitesse de l’expression des images tout en se concentrant sur les couleurs et les constructions, il revient souvent sur les oeuvres déjà amorcées pour y trouver l’équilibre de chacune avec une générosité maîtrisée qui fait toute l’originalité de son art.

On retrouve dans chacune des œuvres d’Albert Oehlen toute la controverse entre grande peinture et « bad painting », entre formalisme et figuration expressionniste, ou encore entre une certaine « naïveté » et sophistication du traitement.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Céline Piettre sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Albert Oehlen