DANSE | SPECTACLES

Early Works

24 Sep - 30 Sep 2016

Le CND offre un panorama de la création de Lucinda Childs à travers le programme Early Works. Huit spectacles ou extraits de pièces datant des années 1963 à 2000 seront présentés au Centre national de la danse, l’occasion de revenir sur les grands moments de la carrière de la chorégraphe américaine.

Avec Early Works, le Centre national de la danse revient sur le parcours de Lucinda Childs en présentant huit spectacles ou extraits de pièces de la chorégraphe new yorkaise. Pour les spectateurs, cette programmation sera l’occasion de découvrir les œuvres les moins connues de la danseuse mais aussi de revoir les pièces emblématiques de sa carrière. Les huit spectacles ont été répartis entre deux grands programmes. Dansé par Ruth Childs, Mathilde Monnier et Lucinda Childs, le programme A propose quatre pièces performatives créées par la chorégraphe entre 1963 et 2000. Interprétées par les danseurs de la Lucinda Childs Dance Company, les pièces du programme B sont toutes emblématiques du style minimaliste que la chorégraphe développe à partir du début des années 1970.

Lucinda Childs, Early Works, Programme A

Pastime, 1963
Créée alors que Lucinda Childs est encore étudiante, la pièce développe une réflexion ironique sur la danse moderne. Cette première pièce déplace dans une salle de bain ces gestes que le modernisme avait cantonnés à un registre expressif.

Carnation, 1964
Carnation construit un corps instrumental, à mi-chemin entre ready-made duchampien et objet fluxus.

Museum Piece, 1965
Une conférence-performance qui prend pour objet Le Cirque de Georges Seurat. Point de départ d’une réflexion sur la composition, le geste, à la fois performé et décrit, explore les différentes significations à donner à la figure centrale du tableau: un acrobate saisi en plein saut.

Description (of a Description), 2000
Créée à partir d’un texte de Susan Sontag, cette pièce se présente comme une investigation philosophique sur la nature de l’expérience. Une scène, en apparence banale, y est à la fois décrite, performée et commentée.

Lucinda Childs, Early Works, Programme B

Reclining Rondo, 1975
La pièce s’inspire de la sculpture de Robert Morris (Untitled) L-Beams. Le corps des danseurs assis sur le sol est traité comme une forme modulaire. Disposé en ligne, le trio glisse d’une diagonale à l’autre, explorant les agencements offerts par les dix-huit positions de la phrase dansée et répétée par les interprètes.

Interior Drama, 1977
Composée de trois phrases, la pièce combine de manière asymétrique un duo et un trio jusqu’à l’unisson. Présentée pour la première fois à la Brooklyn Academy of Music, Interior Drama marque la transition du travail de Lucinda Childs vers l’espace théâtral.

Katema, 1978
Créée au Stedelijk Museum à Amsterdam, cette pièce est dansée par Lucinda Childs en Europe et aux États-Unis dans un programme de soli. Une ligne diagonale qui traverse l’espace est parcourue jusqu’à atteindre l’extrémité de la pièce. Des demi-tours constamment répétés ponctuent la marche.

Concerto, 1993
Lucinda Childs renoue avec les formes courtes et crée Concerto sur une musique d’Henryk Górecki. Le vocabulaire chorégraphique minimaliste y est déplacé dans un espace dramatique intense qui joue des contrastes de couleurs et de rythmes.

Le Centre national de la danse consacre également une exposition monographique à Lucinda Childs. Présentée conjointement par le CND et la galerie Thaddaeus Ropac, «Lucinda Childs, Nothing Personal, 1963-1989» présente les archives de la chorégraphe américaine.