PHOTO | EXPO

Le temps imaginaire

13 Jan - 10 Mar 2018
Vernissage le 13 Jan 2018

L’exposition « Le temps imaginaire » à la galerie Templon, à Paris, présente de nouvelles œuvres de Pierre et Gilles inspirées par le monde actuel, tiraillé entre le goût de la diversité et la résistance aux menaces. Ces tableaux poursuivent la démarche complexe de Pierre et Gilles et mêlent histoire de l’art et imagerie vernaculaire, photographie et peinture, gravité et légèreté.

L’exposition « Le temps imaginaire » à la galerie Templon réunit de récentes œuvres de Pierre et Gilles, des photographies tirées sur toile et peintes qui reflètent le monde actuel, entre ouverture aux autres et résistance.

Pierre et Gilles célèbrent « l’esprit français »

Alors qu’une rétrospective de l’œuvre de Pierre et Gilles a été récemment présentée au Havre et à Bruxelles, la galerie Templon propose une exposition en forme de parcours à travers l’univers plus complexe qu’il n’y paraît du duo d’artistes. Les nouveaux tableaux de ce dernier portent la marque de l’actualité proche, dont ils se nourrissent pour réaffirmer les valeurs de tolérance et de liberté.

Les œuvres entre photographie et peinture de Pierre et Gilles réalisées en 2016 et 2017 forment une galerie de portraits de personnalités et d’anonymes, qui revendiquent un certain « esprit français » que les événements de ces dernières années ont réactivé à travers le monde. Des couleurs et des attitudes qui se veulent joyeuses voire idylliques s’y confrontent à des scènes et sombres, porteuses de violence, dans une évocation d’un air du temps troublé, tiraillé entre humanisme, ouverture aux autres d’un côté et repli sur soi protecteur ou nécessité de résistance de l’autre.

« Le temps imaginaire », entre visions paradisiaques et sombres menaces

Le tableau Love from Paris, photographie peinte à la main, montre trois adolescents, une fille et deux garçons d’origines ethniques différentes, posant en se tenant amicalement, vêtus de t-shirts décorés de symboles touristiques parisiens, sur un fond flouté de Paris de carte postale, le tout étant cerné d’un cadre en « smileys » et pastilles multicolores. Les portraits Loving you, Hommage à Michael Jackson et Fujiyama mon amour (Sylvie Vartan), réalisés à l’acrylique sur photographie imprimée sur toile, célèbrent les deux chanteurs par une profusion de couleurs acidulées, de fleurs et d’éléments de décorum religieux pour l’un, militaire pour l’autre.

Aux côtés de ces visions paradisiaques figurent des tableaux beaucoup plus sombres comme La Mort de Bernard Buffet (Alexandre Guillaume), évocation frontale du suicide du peintre présentée dans une alcôve, ou encore Opération Sentinelle (Guillaume Thor), qui montre, derrière une haie de roses, un soldat en faction, arme à la main. Cette œuvre ouvre l’exposition, comme pour signifier la menace qui pèse sur l’insouciance, les valeurs qu’elle renferme et leur nécessaire protection.