DESIGN | EXPO

10 years

29 Juin - 30 Sep 2018
Vernissage le 29 Juin 2018 à partir de 20:30

La villa Noailles consacre une exposition monographique à l'invité d'honneur de sa treizième Design Parade, Philippe Malouin. Avec "10 years", ce sont dix années de création qui sont ainsi présentées. L'occasion de se plonger dans l'actualité du design londonien, tel que façonné par Philippe Malouin.

La treizième édition de la Design Parade, festival de la villa Noailles, a débuté le 28 juin 2018. Comme pour les éditions précédentes, le concours « 10 designers » a mis en lumière dix créateurs émergents dans le domaine du design d’objet, à Hyères. Un concours encadré par un jury composé de professionnels internationaux avec, cette année, pour président et invité d’honneur, le designer anglo-canadien Philippe Malouin — accompagné d’Erwan Bouroullec, Felix Burrichter, Alexandra Cunningham Cameron, Maria-Cristina Didero, Marianne Goebl, Paul Johnson, Matylda Krzykowski, Livia Lauber et Carolien Niebling. Réunissant une dizaine d’expositions à Hyères, la Design Parade 2018 inclut notamment l’exposition monographique « 10 years ». Soit l’occasion de plonger dans le travail de Philippe Malouin, depuis l’ouverture de son studio personnel à Londres, en 2008. Un travail protéiforme, allant du mobilier d’intérieur au mobilier urbain. Avec, une alliance entre volumes massifs et articulations délicates, mais résistantes.

Exposition « 10 years » de Philippe Malouin : dix ans de design simple et raffiné

Parmi les pièces présentées dans l’exposition « 10 years » se compte notamment la table Grace (2008). Une table gonflable, aux allures de tatami monté sur pieds en bois clair. Pièce sobre, pouvant accueillir dix personnes, Grace donne le ton d’un design fin et sportif. En 2017, pour un parc de la banlieue de Stockholm, Philippe Malouin a également créé une volumineuse installation en béton. La pièce Core Bench prend ainsi les traits d’une structure monumentale, cylindrique, en hauteur, ajourée de trois ouvertures oblongues. Avec trois arcs pour s’asseoir et trois arcs sous lesquels s’abriter. Le cœur de la structure offrant même une sorte d’abri en nid. Déclinée dans sa version mobilier d’intérieur, Core Bench devient Core Stool (2018), une pièce en béton moulé, incorporant presque l’empreinte des fesses. Un détail physiologique qui rompt avec la rigueur du béton. Avec cette impression de monolithisme incapable de saisir les nuances du corps humain.

Des pièces (assises, luminaires…) structurées, aux accents brutalistes et glamour

Designer d’une forme de sobriété à la fois brute et délicate, à l’instar de ses allures de rugbyman sophistiqué, Philippe Malouin cultive une sensibilité architecturée. La suspension lumineuse Gridlock (2014) fait ainsi partie d’une collection se développant à partir d’un motif simple : le cube. Pour des volumes en treillis cubique. À la fois très structurés et charpentés, mais aussi ajourés, ces volumes conjuguent légèreté et force. Telles les structures d’échafaudages métalliques, mais avec le raffinement d’une résille dorée ou argentée. Canapés et fauteuils moelleux et simples, dans des coloris unis, les assises de Philippe Malouin — Mollo Armchair (2014), Group Sofa (2018), Group Armchair (2018) — occupent quant à elles pleinement l’espace qui les accueille. Pour un design, en somme, brut de décoffrage au premier abord, mais subtil dans ses notes de fond. Des pièces à retrouver tout l’été à la villa Noailles, dans l’exposition « 10 Years ».