ART | EXPO

Parasite Paradise

01 Juil - 05 Nov 2017
Vernissage le 30 Juin 2017

L’exposition « Parasite Paradise » au FRAC Provence Alpes-Côte d’Azur, à Marseille, revient sur le travail que mène Pascal Pinaud depuis plus de vingt ans. Des œuvres inédites réalisées pour l’occasion et pièces plus anciennes témoignent de recherches sur la peinture qui abordent de multiples autres médiums comme la sculpture, l’installation, le dessin ou la photographie.

L’exposition « Parasite Paradise » au Fonds régional d’art contemporain Provence Alpes-Côte d’Azur présente un ensemble d’œuvres de Pascal Pinaud dont un dispositif spécialement conçu pour le lieu. Les réalisations d’un peintre qui depuis la fin des années 1980 n’a eu de cesse de réinventer la peinture, jusqu’à la projeter au-delà de ses limites dans de nombreux autres médiums.

Pascal Pinaud, une vision éclatée et polysémique de la peinture

L’exposition rassemble pièces inédites créées pour l’occasion ou provenant de l’atelier de Pascal Pinaud et œuvres issues de la collection du FRAC, de collections publiques et privées. Elle rend compte des recherches que mène l’artiste depuis plus de vingt ans. S’il se considère comme peintre, comme en témoigne l’acronyme sous lequel il s’est présenté en 1998, PPP, pour Pascal Pinaud Peintre, il ne peint en réalité quasiment pas, exprimant sa vision éclatée et polysémique de la peinture à travers des pratiques variées comme le dessin, la photographie, la sculpture et même la production industrielle.

Les œuvres tridimensionnelles de Pascal Pinaud font sortir la peinture de la toile

Les œuvres protéiformes de Pascal Pinaud font sortir la peinture de la toile pour la mettre en scène dans des assemblages et dispositifs tridimensionnels. Ainsi l’œuvre Colonne de fluos est composée de cent vingt fluos fixés sur une structure en aluminium qui projette une puissante lumière blanche. Le portrait intitulé Charcoal Grey Jeep Chrysler est réalisé à la laque automobile, à la peinture aérographe et au vernis sur tôle. Une série de tableaux sans titre forment des panneaux de motifs réalisés en toile imprimée, en laine tricotée ou encore en marqueterie.

Les multiples disciplines abordées par Pascal Pinaud lui permettent d’explorer et croiser divers registres, époques et cultures. Ses œuvres se réapproprient et manipulent l’histoire de la peinture pour mieux l’analyser, avec comme fil rouge une réflexion sur l’espace, l’architecture et l’histoire des lieux qu’il investis par ses expositions.

VOIR également

« Troublant la langue et la vision – N/Z » http://www.paris-art.com/troublant-langue…terature-sexpose/

« La voie lactée » http://www.paris-art.com/la-voie-lactee/