DESIGN | EXPO

De Calder à Koons, Bijoux d’artistes

07 Mar - 08 Juil 2018
Vernissage le 06 Mar 2018 à partir de 18:00

S'il n'est plus anonyme, le bijou n'en demeure pas moins un genre limitrophe. Entre objet, mode, design, artisanat et art, il est à la fois intime et vecteur de distinction sociale. L'exposition "De Calder à Koons, Bijoux d'artistes" présente ainsi une centaine de bijoux, tous signés par les plus grands artistes.

Avec la refonte de son identité, le MAD (ex Les Arts Déco) a entrepris d’unifier son image. MAD pour Musée des Arts Déco, et pour Mode, Art, Design. Acronyme aux acceptations multiples, le MAD fait retour sur la notion d’arts appliqués, au sens large. Du graphisme à la mode, en passant par le design et l’architecture, il est parfois difficile de tracer des frontières entre les disciplines et acteurs (studio de graphisme, agence de publicité, studio de design, bureau d’architectes, etc.). L’exposition « De Calder à Koons, Bijoux d’artistes », sous-titrée « La collection idéale de Diane Venet », se situe ainsi définitivement entre les genres. La commande est peut-être ce qui définit les arts appliqués. Genre méconnu, le bijou d’artiste déjoue les catégories. L’exposition « De Calder à Koons, Bijoux d’artistes » offre ainsi l’occasion de découvrir quelques cent-cinquante bijoux d’artistes modernes et contemporains.

« De Calder à Koons, Bijoux d’artistes – La collection idéale de Diane Venet »

À l’origine de cette collection, il y a d’abord une personne : Diane Venet fille de Jacques Segard (ancien président de la société des Amis du Musée d’Art Moderne de Paris) et femme de Bernar Venet (sculpteur contemporain). Passionnée d’art et de joaillerie, sa collection de bijoux d’artistes compte plus de deux-cent-trente pièces. Une collection en forme d’exercice de style, où se côtoient grands noms de l’art moderne et contemporain. Arman, Hans Arp, Georges Braque, Alexander Calder, César, Corneille, Salvador Dali, Max Ernst, Raymond Hains, Fernand Léger, Man Ray, Pablo Picasso, Niki De Saint Phalle, Jacques Villeglé… Mais aussi Kader Attia, Miquel Barcelo, Robert Barry, Dino Chapman, Wim Delvoye, Damian Hirst, Rebecca Horn, Anish Kappor, Jeff Koons, Claude Lévêque, Mariko Mori, Orlan, Andres Serrano, Lawrence Weiner, Erwin Wurm… Autrement dit : un panel éclectique d’artistes et de genres, autour d’une même forme : le bijou (bracelets, broches, boucles, pendentifs, bagues…).

Une exposition itinérante de bijoux signés par les grands artistes du XXe siècle

Exposition itinérante, « De Calder à Koons, Bijoux d’artistes » a d’abord été présentée à la Piscine de Roubaix en 2008. Puis au Museum of Arts and Design de New York, en 2011. Reprise à Athènes, Valence, Miami, Séoul, Venise et Riga, elle installe ses pénates au MAD, en ce printemps 2018. Avec une scénographie (d’Antoine Plazanet et ÉricandMarie) mettant en écho bijoux et œuvres plastiques : comme une mise en regard des élans créatifs. Réponse à une commande, geste affectueux envers une personne aimée (la bague de fiançailles de Bernar Venet), fruit d’une étroite collaboration entre un studio d’artiste et des orfèvres… Le bijou d’artiste est une entreprise complexe. Et sensuel ou consensuel, il ne laisse pas indifférent. Parce que nul n’échappe à la curiosité qui entoure les luxueuses parures. Comme en témoigne l’attractivité des nombreux bijoux, anonymes, conservés dans le prestigieux musée voisin : le Louvre.