DESIGN | EXPO

Paris Design Week | Les Capes

06 Sep - 27 Oct 2018
Vernissage le 10 Sep 2018 à partir de 18:00

Quand la designer Matali Crasset rencontre la Manufacture de Sèvres, cela donne Les Capes. Une série de vases en forme de va et vient entre la dimension contemplative et l'évocation du mouvement. L'exposition "Les Capes" en présente une douzaine, à la Galerie de Sèvres à Paris.

À l’occasion de la huitième Paris Design Week (organisée par Maison et Objet — M&O pour les habitués), la Manufacture de Sèvres propose une exposition de Matali Crasset. À savoir « Les Capes », dans la Galerie de Sèvres à Paris. Soit l’occasion de découvrir des pièces en céramique de l’une des designers contemporaines françaises les plus reconnues. Réalisée en résidence à la Manufacture nationale de Sèvres courant 2018, avec la collection Les Capes, Matali Crasset aura pour ainsi dire créé contre elle-même. Tel qu’elle l’explique, « Longtemps je me suis refusée à dessiner du mobilier et, plus encore, à dessiner des vases ! ». Mais comme tout arrive, nulle raison de bouder le plaisir de découvrir ce qui se passe lorsque Matali Crasset conçoit des vases. Le résultat est plutôt élégant et ludique, voire dansant, avec des vases en porcelaine diversement colorée. Pour des pièces aussi sobres qu’habillées.

Exposition « Les Capes » : la designer Matali Crasset à la Galerie de Sèvres à Paris

Avec Les Capes, Matali Crasset signe une collection de vases aux dimensions variables. De forme oblongue, arrondie avec un col resserré, ils ont la particularité d’être sertis d’une sorte de fourreau de porcelaine. Seconde peau, ou vêtement protecteur, de cet attribut leur vient ce nom de « Capes ». Pièces encapuchonnées, ils ont été conçus comme des imbrications, dans un geste d’anthropomorphisation. Se promenant dans les collections de Sèvres, Matali Crasset aura effectivement imaginé des vases superposés, venant s’habiller les uns les autres. Dans une métaphore de tissage épidermique, les vases Capes arborent des formes tenues, symétriques, structurées. Au niveau coloris, dernière étape de création de ces céramiques, la collection Capes fait la part belle aux couleurs de Sèvres. Polychromes, Les Capes de Matali Crasset se déclinent notamment en noir, blanc, bleu et or – ces trois dernières nuances étant celles de Sèvres.

Avec la collection Les Capes, Matali Crasset fait valser les vases

Le rose pâle, le vert olive, le bleu ardoise, ou encore le rouge carmin profond, font également partie des coloris de la collection. Avec un liseré doré, pour marquer la bordure des capes de porcelaine. Designer dynamique, Matali Crasset conçoit des pièces capables de mettre en mouvement. Pour des intérieurs vivifiants. Autrement dit, elle n’a que peu de vases à son actif. Raison de plus de se demander comment un élément associé à la fragilité, à la contemplation statique — un vase contenant des fleurs — peut se muer en élément dénotant le mouvement. Par l’anthropomorphisation de ces objets, en les vêtant et démultipliant, Matali Crasset organise ce qu’elle nomme un « défilé de silhouettes ». Valse, ronde ou défilé, l’exposition « Les Capes » de Matali Crasset évoque une élégante danse de poupées gigognes — décapitées… Ou la tête pleine de fleurs.