DANSE | FESTIVAL

Bien Fait 2018

18 Sep - 28 Sep 2018

Jeune festival de danse, Bien Fait ! 2018 fête son troisième automne. Avec ses soirées double, voire triple programme, Micadanses propose aux publics de découvrir les spectacles au sein même d'un incubateur de danse. Car sur les onze pièces présentées, six sont des créations.

Installé au sein du Marais, à Paris, Micadanses soutient activement la danse contemporaine. Mission capitale danses, telle est l’origine de son nom. Structure de création et d’encouragement aux émergences, Micadanses se transforme aussi, régulièrement, en lieu de festival. Avec deux temps forts : Faits d’hiver et Bien Fait ! [précédemment nommé ‘Bien Faits !’]. Évènement marquant la rentrée et l’ouverture de saison, Bien Fait ! court de mi-septembre à fin septembre. Autant dire que sa troisième édition se rapproche à grands pas. Avec, au programme de ce Bien Fait ! 2018, quelques onze pièces chorégraphiques. Dont six créations [(co)productions Micadanses], ainsi qu’une première à Paris. Parmi les chorégraphes à retrouver en ce début d’automne : Leïla Ka, Lila Derridj, Laura Arend, Christian et François Ben Aïm, Jean-Christophe Boclé, Nathalie Pernette… Pour un florilège de danse contemporaine, une plongée dans l’un des lieux où elle se pense, se fabrique et prend corps.

Bien Fait ! 2018 : Micadanses lance la 3e édition de son festival de rentrée

Nichée au creux du festival, la pièce chorégraphique Gone (2015) d’Olivier Soliveret et Kirsten Debrock fera ainsi sa première sur la scène parisienne. Pour un solo puissant, où la danse accompagne les spectateurs, du confinement de la persistance rétinienne à l’ouverture. Côté créations, Bien Fait ! 2018 en proposera six. Avec Anna (2018), la chorégraphe Laura Arend rendra hommage à cinq femmes allemandes. Cinq personnes brillantes, de Clara Schuman à Pina Bausch. Sociologue et chorégraphe, Pierre-Emmanuel Sorignet présentera Les Passagers (2018). Un trio explorant le vieillissement, tout en se nourrissant également des méthodes de la sociologie (observation, entretiens). Tandis qu’avec Coltrane Formes (2018), Jean-Christophe Boclé livrera un duo malaxé par le jazz actuel. Soit un jazz mâtiné d’électro et de hip-hop, à la sensualité intuitive. Quant aux Précoces récoltes (2018) d’Olivier Bioret,  elles auront des allures de jeu du téléphone cassé. Avec une phrase de danse, passée par trente-sept danseurs.

11 spectacles de danse, dont 6 créations et 1 première : la fabrique de la danse actuelle

Côté créations, toujours, la chorégraphe Delphine Demont présentera Nouvelle lune, autour de la contagion des mouvements. Enfin, entre danse et mix sur platines, Pop Life Club (2018) de Nasser Martin-Gousset viendra clore le festival d’une pastille ludique. Avant cela, Leïla Ka présentera Pode ser (2018), un solo sur les limites du soi. Tandis que Lila Derridj livrera Une Bouche (2018), entre les langues et disciplines, pour une chorégraphe danseuse et architecte, qui se déplace en fauteuil roulant, en prothèses, en dansant. Également interdisciplinaire, Nathalie Pernette présentera Ikche Wishasha – L’Homme nouveau. Avec une question : « Et si l’Homme nouveau était une femme ? » Quant aux frères Christian et François Ben Aïm, salués en Avignon cet été, ils présenteront le premier opus de leur projet Instantanés (2018-). Le solo de la danseuse Anne-Flore de Rochambeau. Soirées doubles, voire triples : Bien Fait ! 2018 promet ainsi une édition copieuse.