ART | EXPO

Laurent Tixador et Abraham Poincheval

15 Mai - 14 Juin 2008
Vernissage le 15 Mai 2008

Laurent Tixador et Abraham Poincheval explorent chaque oeuvre comme une aventure en terre inconnue. Pour leur nouvelle exposition à la galerie In situ, ils réinventent l’univers des jeux du cirque. Sang et sueur côtoient avec humour une réflexion sur la confrontation à l’étrange et sur la peur de l’inconnu.

Laurent Tixador et Abraham Poincheval
Laurent Tixador et Abraham Poincheval

Laurent Tixador et Abraham Poincheval, artistes français nés en 1965 et 1972, travaillent en duo depuis septembre 2001.
Dès leur première aventure (un campement préhistorique sur l’île du Frioul près de Marseille)  jusqu’à la plus récente (vingt jours passés dans deux cachots à Nice),  une question toujours sous-tend leur pratique artistique: comment modifier sa pensée aujourd’hui? Ou encore, comment abandonner les certitudes et la maîtrise des codes établis qui déterminent notre rapport au monde?

Par le fait de déplacer une action banale (marcher, camper, naviguer…) dans le champs de l’art, les artistes la détournent, l’inaugurent, l’inventent : créent le mythe. À l’instar des jeux vidéos, les niveaux de difficulté augmentent et nos artistes franchissent les obstacles. Car toujours au fil de l’aventure, surgissent des objets constitués des matériaux glanés avec émotion et émerveillement.

Des contraintes économiques de la survie, de la nostalgie et de l’instinct naît «l’art du déracinement».
Plongés dans l’inconnu, les artistes se sentent étrangers à eux-mêmes et c’est dans ce contexte que l’oeuvre se conçoit. La nécessité de se découvrir « autre » s’impose à la fois parce que, lorsque les artistes s’embarquent dans une nouvelle aventure, ils le font en tant que novices capables de relever tous les défis, mais aussi par le fait même de travailler en duo, ce qui double la part d’inconnu. Les limites sont toujours repoussées, le danger est bien réel et le retour au quotidien est porté aux nues. Il se fera les bras chargés de souvenirs.
Quel champs esthétique, critique et poétique, sommes-nous alors conduits à explorer en tant que spectateurs,  « acteurs par empathie» de leurs aventures ?

À l’occasion de leur exposition à la galerie, Laurent Tixador et Abraham Poincheval seront gladiateurs.
Les jeux du cirque au XXIe siècle, le sang, la lutte sans merci … Dans un lieu dont les repères spatio-temporels, perturbés par la présentation d’objets issus des aventures récentes,  ne cesseront de s’entrechoquer.

critique

Laurent Tixador & Abraham Poincheval