PHOTO | EXPO

La cité d’images

15 Juin - 01 Sep 2018
Vernissage le 14 Juin 2018

L’exposition « La cité d’images » à la galerie lyonnaise Le bleu du ciel réunit des sculptures, dessins, photographies, vidéos et œuvres sonores de dix-sept artistes contemporains travaillant sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes. Comme dans un projet d’architecture urbaine dédié à l’image se déploient de multiples représentation du monde.

L’événement « La cité d’images » à la galerie Le Bleu du ciel, à Lyon, se présente comme une ville-exposition dédiée à l’art contemporain de l’image où se déploient les sculptures, dessins, photographies, vidéos et œuvres sonores signées par dix-sept artistes travaillant sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.

« La cité d’images » : un projet d’architecture urbaine dédié à l’image contemporaine

L’exposition vise à réunir les réalisations d’artistes œuvrant sur le même territoire afin de construire un ensemble qui soit à la fois habitable et artistiquement cohérent. Vrai-faux projet d’architecture urbaine, elle regroupe des œuvres plastiques variées mais liées, représentatives de la création régionale. Les œuvres des dix-sept artistes ont en commun la vision du « nouveau documentaire » que défend Le Bleu du ciel et se répartissent entre des créations dont l’approche plasticienne est très affirmée et d’autres adoptant un style documentaire plus classique.

Julien Guinand, Guillaume Janot et Perrine Lacroix explorent le médium image

La photographie Landfall. Hongucho Hongu, Tanabe, Wakayama prefecture, Japon prise par Julien Guinand en 2015 s’inscrit dans la recherche que mène l’artiste depuis plusieurs années sur un territoire précis au Japon, marqué par de forts glissements de terrain. Le travail de Julien Guinand souligne l’impact des processus historiques et des activités sur la géographie et l’environnement. Chez Guillaume Janot, la photographie hésite entre documentaire et fiction, réalisme et simulacre, pour refléter, sous une esthétique faussement banale et amateur, la vacuité et la violence de la société contemporaine, traversée de solitude.

Avec le cliché intitulé La lisière d’Eric Hurtado, c’est à une exploration poétique du paysage et du réel, ainsi que du médium photographique lui-même que l’on assiste. La vidéo Google search : Syria de Perrine Lacroix montre en fondu-enchaîné des captures d’écran de damiers de couleurs qui apparaissent furtivement lorsque l’on fait des recherches d’images sur Google, avant que les images s’affichent. Une recherche d’images à partir du nom des treize principales villes syriennes reflète le télescopage entre images historiques et d’actualité, images touristiques et images de guerre, autrement dit le délitement de l’histoire dans un monde où les images deviennent immatérielles et abstraites.