ART | SALON

Camera Camera

25 Nov - 26 Nov 2017
Vernissage le 24 Nov 2017

La première édition du salon de vidéos et d’art contemporain « Camera Camera », offre à l’hôtel Windsor de Nice un parcours original à la recherche d’installations vidéos et d'œuvres plastiques signées Brice Dellsperger, Shimabuku, Assaf Shoshan Bertrand Gadenne ou encore Nicolas Tourte.

Le salon « Camera Camera » propose un parcours original parsemé d’œuvres vidéos et plastiques à travers l’hôtel Windsor de Nice.

« Camera Camera », salon de vidéos et d’art contemporain

Alors qu’a lieu cette année à Nice la première édition du festival dédié à l’image en mouvement Movimenta, l’association OVNi, organise pour le clôturer la première édition de « Camera Camera », salon de vidéos et d’art contemporain. L’événement a lieu à l’hôtel Windsor, un hôtel qui a pour particularité d’abriter une collection unique de trente-et-une chambres d’artistes internationalement reconnus sur la scène de l’art contemporain, tels que Glen Baxter, Claudio Parmiggianni, Felice Varini, Cécile Bart, Robert Barry, François Morellet, Ben, Raymond Hains, Mathieu Mercier ou encore Choi Jeong Hwa.

Pour le salon ont été sélectionnées vingt-deux galeries connues pour leur engagement dans l’art contemporain et particulièrement dans l’art vidéo. On retrouve ainsi les galeries parisiennes Les Filles du Calvaire, Un-spaced, Eva Hober et Air de Paris, les galeries niçoises Espace à Vendre, Moving Art et Eva Vautier, les galeries marseillaises Double V et Porte Avion, mais aussi les galeries Catherine Issert de Saint-Paul de Vence, Claire Gastaud de Clermont-Ferrand, Analix Forever de Genève, Michael Petronko de New York ou encore Choi & Lager de Séoul.

Un parcours à travers l’hôtel Windsor, à la recherche d’œuvres de Brice Dellsperger, Assaf Shoshan Bertrand Gadenne ou Nicolas Tourte

Le salon propose un parcours à travers divers espaces de l’hôtel, de chambre en chambre mais aussi, dans le jardin, le hall et même le spa, à la recherche de vidéos et d’œuvres plastiques. Les galeries investissent chaque espace soit en version « chambre obscure », avec une installation vidéo en grand format ou immersive, soit en version « chambre claire », avec un projet conçu en fonction de l’espace, d’un thème ou du plasticien qui a créé la chambre.

Une installation spéciale de Brice Dellsperger et Shimabuku investit le hall et le jardin de l’hôtel. En chambre, Assaf Shoshan présente l’installation vidéo Peines partagées, une projection de portraits filmés dont l’artiste s’est fait le messager entre des détenus et leurs conjoints. Dans le lobby, l’escalier et la chambre 8, une installation vidéo de Bertrand Gadenne crée des instants magiques par la matérialisation d’images projetées. Le lieu de détente qu’est le spa est détourné par Nicolas Tourte qui y installe des dispositifs mêlant illusions visuelles et humour.