ART | PERFORMANCE

Zvizdal [Chernobyl, So Far – So Close]

30 Nov - 17 Déc 2016
Vernissage le 30 Nov 2016

La performance théâtrale multimédia « Zvizdal [Chernobyl, So Far – So Close] » est présentée au Centquatre-Paris par le collectif Berlin et Cathy Blisson. Entre documentaire et théâtre, l’œuvre invite à découvrir le quotidien de deux octogénaires ukrainiens qui sont restés vivre dans la zone contaminée autour de Tchernobyl.

La performance « Zvizdal [Chernobyl, So Far – So Close] » présentée au Centquatre-Paris est une création entre documentaire et théâtre. L’œuvre, réalisée par le groupe Berlin et la journaliste, dramaturge et écrivaine Cathy Blisson, plonge dans le quotidien d’un couple qui a choisi de rester dans la zone contaminée après la catastrophe de Tchernobyl.

Une immersion dans le village contaminé de Zvizdal

Un dispositif immersif constitue cette performance théâtrale multimédia. Déployé dans un espace isolé d’une blancheur extrême, il nous fait entrer d’emblée dans un no man’s land semblable à celui qu’ont choisi d’habiter les deux protagonistes de la vidéo projetée. Images documentaires et images filmées en direct sont diffusées de façon bi-frontale : à la fois sur un vaste écran central de six mètres de largeur et de chaque côté, par le biais de deux caméras miniature. Trois maquettes giratoires reproduisent l’environnement du couple à trois saisons différentes. Ces modèles réduits de leur modeste habitation en bois, transportée au fil des saisons, deviennent le théâtre de petits événements mis en scène par des moyens mécaniques et filmiques.

Le projet « Zvizdal [Chernobyl, So Far – So Close] » est né en 2009, lorsque Cathy Blisson s’est rendue dans la région de Tchernobyl pour une résidence d’auteur. Elle rencontre alors Pétro et Nadia, un couple d’octogénaires vivant seuls à Zvizdal, village évacué de la région de Tchernobyl. Lorsque, quelques années après la catastrophe, la zone a été reconnue comme hautement contaminée et soumise à l’évacuation obligatoire, Pétro et Nadia, tous deux nés à Zvizdal, ont refusé de quitter la terre qui les a vus naître.

Une performance entre documentaire et théâtre

En 2011, Cathy Blisson décide d’entamer un projet documentaire autour de Pétro et Nadia avec le collectif Berlin (Yves Degryse et Bart Baele), consacré aux formes théâtrales hybrides, entre performance documentaire et installation vidéo. Pendant cinq ans, de 2011 à 2015, au rythme de deux visites annuelles, le trio va ensuite se rendre à Zvizdal pour filmer le couple dans son quotidien et ainsi témoigner d’un monde hors du monde, d’une vie à la fois banale et extraordinaire, marquée par une solitude volontaire.

Au-delà de la chronique d’une vie rurale et des dernières années d’un couple vieillissant, l’œuvre repose sur l’idée qu’un lieu restreint est le monde en miniature. A travers les questionnements qui traversent les choix et la vie de Pétro et Nadia se dessinent ceux liés aux bouleversements de la société moderne et les enjeux universels de l’existence humaine.