ART | EXPO

Zoonomia, de la nature humaine

21 Jan - 27 Mar 2011
Vernissage le 21 Jan 2011

Christian Gonzenbach emploie un vocabulaire à la fois familier et décalé. Il explore la frontière ténue entre le normal et le bizarre, là où le monde perd son sens et bascule dans l’absurdité, le loufoque ou le poétique.

Christian Gonzenbach
Zoonomia, de la nature humaine

L’artiste suisse Christian Gonzenbach nous invite à explorer avec lui ce monde animal si proche et tellement déconnecté des humains du XXIe siècle. Son travail révèle avec humour et gravité cette fascination que les animaux exercent sur nous, par des vidéos, des sculptures, des moulages mais aussi des confrontations avec de vrais animaux.

L’exposition rassemblera quelques pièces majeures de l’artiste (Great Stuffed Rabbit, 2006; Sapiens sapiens, 2007; Gherkins, a natural History, 2005) et présentera deux oeuvres créées in situ: Le Sursis (agneaux vivants, paille et plâtre), Les Mesures (bois, charpente aux dimensions d’une baleine bleue).

L’exposition se scinde en deux espaces: une Île aux moutons sera présentée dans la Verrière de la Condition publique et une baleine bleue de 25 mètres (taille réelle) sera installée dans la Halle B, au sein d’un Muséum d’histoire naturelle drôle familier et inquiétant.

Dans la Verrière – ancienne salle des enchères transformée en serre et sous le coffrage en bois créé par l’architecte Patrick Bouchain – une île a poussé. Sur cette île inspirée par L’Ile des Morts d’Arnold Böcklin vivent des moutons. Le rocher sur l’île ressemble à un crâne géant, les moutons ne savent pas qu’ils vivent dans un crâne. Cette image romantique cache une réalité terrifiante: ces animaux sont en sursis, et vivent là, dans cette image paradisiaque, leurs derniers mois de vie, condamnés par leur naissance aux abattoirs

De l’autre côté de la rue couverte –dans l’ancienne halle de stockage– une baleine représentée à taille réelle accueille le visiteur. Autour de ce grand corps vide gravite un monde insolite: des animaux empaillés à l’envers, le squelette d’un super héros, des films d’animation avec des villes peuplées de cornichons géants, des silex taillés dans des gommes, un lapin géant (2,70 mètres de haut) en vraie fourrure de lapin…

« Zoo (grec: être vivant, animal). Nomia (grec: les lois, les normes). Zoonomia signifie Les lois animales en grec. C’est aussi le titre d’un livre du grand père de Charles Darwin, Erasmus Darwin, qui évoquait déjà les idées d’évolution dans cet ouvrage intitulé Zoonomia, or the Laws of Organic Life, paru en 1794. Il me semble que c’est bien de cela dont il s’agit ici, les lois du monde animal dont nous faisons partie! (Christian Gonzenbach)