DANSE | SPECTACLE

Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension

30 Mar - 31 Mar 2019

Entre danse et cirque, la pièce Minuit, tentatives d'approches d'un point de suspension réunit différents numéros du répertoire de Yoann Bourgeois. Et tous ont en partage le désir farouche d'infléchir les forces élémentaires. Pour un bras de fer ludique et poétique, contre la montre et la gravité.

Chorégraphe venu du cirque actuel, Yoann Bourgeois cultive un rapport matériel à l’espace. Avec Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension (2014 – en cours), il livre ainsi une pièce composite et poétique, défiant les forces les plus inamovibles. Notamment la gravité et le temps. Entraînant ses interprètes dans une dynamique limitrophe, les danseurs semblent parfois remonter le cours de leurs gestes. Comme un film passé à l’envers, où le postérieur conditionne l’antérieur. Une chute rebondit sur ses pieds, des corps éclatés retrouvent une posture parfaite, un amas déconstruit redevient chaise… Ultime barrière de la physique actuelle, l’unidirectionnalité du temps fait qu’il n’est pas possible de reconstruire un œuf une fois battu. Mais avec Yoann Bourgeois, les choses semblent pouvoir enfreindre cette loi. Pièce séquentielle, Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension réunit ainsi une sélection de petites formes. Autant de numéros créés par Yoann Bourgeois, avec leurs dispositifs autonomes.

Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension : Yoann Bourgeois défie le temps

Attaché à décortiquer les phénomènes physiques, Yoann Bourgeois propose ici un programme éclectique. Mais toutes les séquences de la pièce Minuit ont un point commun : le présent pur. Ce paroxysme si difficile à atteindre. Sous-titrée tentatives d’approches d’un point de suspension, la pièce lévite au plus proche du présent. Comme si l’instant pur, finalement, ne pouvait qu’être un phénomène sans durée, suspendu. Jeu de lévitations, de rebonds… Pour toucher à l’instant, Yoann Bourgeois cultive ainsi les enchaînements qui brisent l’engrenage des anticipations et attentes. Et quoi de plus impossible que le temps renversé ? Pièce modulable, Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension joue aussi avec les caractéristiques des lieux de représentation. Du plein air à la scène, chaque espace a sa propre texture. Sa manière spécifique d’aiguiller les regards et de focaliser les attentions de ses publics. Toute une mécanique préexistante, avec laquelle jouer.

Entre danse et cirque : une pièce étonnante et poétique, pour tous publics (dès dix ans)

Trampolines, escaliers, mobiles, filins, cuves transparentes emplies d’eau et de sirènes dansantes… Chacun des numéros pouvant composer Minuit comporte sa part de magie. Mais esquivant les ficelles un peu trop courues, Yoann Bourgeois déploie plutôt une atmosphère d’enchantement par le mouvement. Entre virtuosité et grâce, la magie vient des interprètes. Et sur des musiques de Laure Brisa (compositrice et harpiste) et Philip Glass, Minuit danse sur le fil. Jonglant entre émerveillement et humour, la pièce s’adresse ainsi à tous les publics, dès dix ans. Les plus jeunes ne manqueront pas de se régaler des indéniables prouesses physiques mobilisées. Tandis que les plus âgés entendront aussi résonner la question qui relie toutes les séquences : celle du déterminisme. Un déterminisme à accepter ou infléchir. Mais si le choix se porte sur l’inflexion : comment faire ? Passant par l’imagination pour donner corps à l’impossible, Yoann Bourgeois propose ainsi quelques pistes de réponses.