DESIGN | BIENNALE

XXIVe Biennale internationale de Vallauris

02 Juil - 31 Oct 2016
Vernissage le 02 Juil 2016

Avec la Corée du Sud comme pays invité, la XXIVème Biennale Internationale de Vallauris met à l’honneur la céramique contemporaine à travers six expositions présentées dans sept différents lieux de la commune des Alpes-Maritimes.

La Biennale Internationale de Vallauris tente de rendre compte, à travers plusieurs expositions, de la diversité des techniques et des nouvelles approches du médium céramique. Dans le cadre de l’Année France-Corée, la Corée du Sud a été naturellement choisie comme pays invité pour la vingt-quatrième édition de cette biennale consacrée à la création contemporaine en matière de céramique. Le jury du concours de la Biennale Internationale de Vallauris a remis le Grand Prix à Marc Alberghina pour son œuvre Autocombustion spontanée. L’autrichienne Helene Kirchmair a reçu le prix spécial «Moins de trente-cinq ans» et l’irlandais Brendan L.S Tang le Prix de la Ville de Vallauris «Section Contenant». Enfin, le prix de la Ville de Vallauris «Section sculpture» a été décerné au français Patrick Loughran.

«Le concours 2016» au Musée Magnelli, musée de la Céramique

Cette exposition présente les artistes sélectionnés par le jury dans le cadre du concours 2016 de la Biennale de Vallauris. Les quarante-six œuvres exposées au Musée Magnelli sont réparties en deux sections: «Contenant» et «Sculpture».

«Kim Joon, artiste invité» au Musée Magnelli, musée de la Céramique

Kim Joon forme des corps en porcelaine sur lesquels il tatoue des motifs empruntés à la tradition extrême-orientale, aux décors des grandes manufactures européennes de porcelaine, ou encore inspirés par les symboles du capitalisme occidental. Les huit œuvres présentées dans l’exposition proviennent de deux séries, Drunken et Fragile, qui revisitent les motifs des manufactures européennes comme Royal Copenhague ou Villeroy et Boch.

«La Corée du Sud, pays invité» à la Salle Eden

Dans le cadre de l’année France-Corée, la Biennale de Vallauris met à l’honneur la céramique contemporaine de Corée du Sud et présente une sélection d’oeuvres de créateurs coréens de différentes générations témoignant du rôle précurseur de ce pays dans ce domaine.

«Made in Netherlands» à la Maison des quartiers

L’exposition «Made in Netherlands» présente un ensemble d’œuvres de la collection Centerpieces produite par la manufacture néerlandaise Cor Unum. Les pièces de cette collection sont signées Richard Hutten, Bertjan Pot et Demakersvan. Le public peut également découvrir les Pyramids of Makkum: vases en faïence de Delft revisités par les artistes Jurgen Bey, Hella Jongerius et Studio Job.

«Refugium, Christin Johansson» à la Salle Arias

Faire interagir le corps organique avec le matériau brut et malléable: telle est la démarche artistique de la suédoise Christin Johansson dont les œuvres combinent céramique et performance. Pour la Biennale de Vallauris 2016, l’artiste investit l’ancien salon de coiffure d’Eugenio Arias, proche de Picasso, accompagnée par le musicien, vidéaste et danseur Peter Scherrebeck Hansen.

«Objets?…Objections!» à la Salle Jules Agard

Cette exposition présente une vingtaine d’œuvres de créateurs issus de différentes formations (céramique, design, architecture) et qui interrogent le statut de l’objet en céramique. Est-il objet usuel ou objet d’art?

«Bertozzi & Casoni: rêves éveillés» à L’Espace Grandjean

Giampolo Bertozzi et Stefano Dal Monte Casoni mettent en scène des thèmes issus de la grande tradition artistique tels que les vanités ou memento mori, revisités à travers des objets issus du monde contemporain. Leurs œuvres, assemblages d’objets trouvés moulés en céramique, traitent avec humour de la question du détritus et du périssable.