ART | EXPO

Sculptures

20 Sep - 02 Nov 2019
Vernissage le 19 Sep 2019

L’exposition « Sculptures » à la galerie parisienne Loevenbruck met à l’honneur l’œuvre caustique de Werner Reiterer. Les installations et sculptures de l’artiste autrichien renvoient une vision sans concession de la condition humaine et usent de l’humour pour mieux révéler les failles de la société.

L’exposition « Sculptures » à la galerie Loevenbruck, à Paris, réunit des œuvres de l’artiste autrichien Werner Reiterer qui témoignent de sa vision acerbe de l’ordre global, du pouvoir, de la politique et de l’humain dans son ensemble. Derrière le titre concis et simple « Sculptures » et une exposition effectivement concentrée sur la sculpture et l’installation se cache une pratique pluridisciplinaire qui se déploie également à travers la photographie et le dessin.

« Sculptures » : Werner Reiterer à la galerie Loevenbruck

Les œuvres de Werner Reiterer ont pour fil rouge un scepticisme fondamental vis-à-vis des apparences : avec humour et causticité, l’artiste s’emploie à mettre en doute les faits qui semblent établis, démystifier la réalité quotidienne, renverser les normes de notre société. Révélant la fragilité de nos certitudes, Werner Reiterer crée de nouvelles réalités, aussi inquiétantes et subversives qu’absurdes et drôles, qui témoignent d’une analyse critique et profondément lucide.

L’œuvre drôle et acerbe de Werner Reiterer

L’installation Locked in! renverse la vision courante des vacances : une caravane renferme une tempête orageuse, symbole d’une situation conflictuelle qui remplace l’idylle reposante annoncée. La présence du véhicule dans le lieu clos qu’est la galerie, dont les portes ne semblent pas pouvoir le laisser passer, amplifie la sensation d’enfermement et d’implosion potentielle. L’installation offre ainsi une métaphore de l’état explosif de la société.

Werner Reiterer révèle les failles de la société

L’œuvre intitulée Social Upgrading présente un chapeau en feutre, symbole de la bourgeoisie, percé de trois trous à la façon d’une cagoule de bandits. A travers ces simples entailles, Werner Reiterer renvoie au déclin de la bourgeoisie et à son glissement vers la criminalité. L’installation A Family Gang regroupe des meubles ordinaires et usagés recouverts de masques découpés dans tissus noirs : une illustration espiègle de l’éclatement de la famille nucléaire traditionnelle qui apparaît divisée en mini-gangs.

AUTRES EVENEMENTS ART