DESIGN | FOIRE

Art Élysées 2019

17 Oct - 21 Oct 2019

Depuis 2007, Art Élysées - Art & Design accompagne la FIAC (Foire Internationale d'Art Contemporain) en proposant un parcours sur les Champs Élysées. Foire très haut de gamme, comme sa grande sœur, Art Élysées s'en distingue néanmoins par son approche du design.

La FIAC 2019 (Foire Internationale d’Art Contemporain) n’est plus qu’à quelques encablures du Grand Palais (17 au 20 octobre). Et avec elle toute l’émulation qu’elle suscite. Aimée ou abhorrée, elle est quasi-impossible à ignorer. Mais côté design, l’offre de la FIAC reste timide. Sur les quelques cent-quatre-vingt galeries participantes cette année, seules cinq d’entre elles œuvrent aussi dans le design contemporain. Ce sont donc des évènements satellites qui prendront le relais, à l’instar d’Art Élysées – Art & Design, notamment. Installant ses pénates le long des Champs Élysées, du 17 au 21 octobre, la treizième édition d’Art Élysées réunira au moins treize galeries de design (moderne et contemporain). Des galeries parisiennes, mais aussi belges, suisses et néerlandaises. Évènement axé marché de l’art ; autrement dit : foire réunissant collectionneurs et marchands, Art Élysées cultive une approche tangible. En proposant, à l’heure des dématérialisations, une expérience de balade sur les Champs.

Art Élysées – Art & Design : treize stands design pour l’édition 2019

Côté galeries, Art Élysées 2019 sera l’occasion de retrouver l’Atelier Jespers (Bruxelles), la Galerie Gam (Saint-Ouen), la H.Gallery (Utrecht), la Galerie Alain Hens (Anvers), Huskdesignblog (Paris), It’s Great Design (Paris), l’Atelier 55 (Paris, Saint-Tropez, Megève), la Galerie Jean-Marc Lelouch (Paris), Mobilab Gallery (Lausanne), Modern Shapes Gallery (Anvers), Momtaz Gallery (Paris), la Galerie Stanislas Reboul (Saint-Ouen) et Studiolo Gallery (Paris). Soit un panel diversifié, allant de la brocante haut de gamme, aux influenceurs online. Avec la Galerie Gam et la Galerie Stanislas Reboul, c’est le marché Paul Bert Serpette qui sera présent. Soit la partie antiquaires et luxe des Puces de Saint-Ouen. Là où Huskdesignblog, fondé en 2016 par Chloé Valette, et It’s Great Design, de Margherita Ratti, se positionnent davantage comme des bureaux de tendances en ligne. Entre ces deux pôles, le mobilier vintage, contemporain et la céramique actuelle se tailleront néanmoins encore la part du lion.

Art Élysées 2019 : le design à l’aune du mélange (vintage, contemporain…)

Avec l’Atelier Jespers, par exemple, la diversité sera au rendez-vous avec un parcours en trois actes. Curatée par Jean-François Declercq, l’exposition proposée par l’Atelier Jespers réunira artisanat et design. La première installation, « You and I » de l’artiste libanaise Nada Debs, présentera une collection de tapis contemporains, réalisée en collaboration avec une association de tisserandes basées à Kaboul. Artiste cosmopolite, la designer Nada Debs a grandi au Japon, étudié aux États-Unis, puis s’est installée à Beyrouth. Ville effervescente en matière de design et studios de design contemporains. La deuxième installation sera inspirée par la Domus Aurea de Néron. Ce palais qui aura servi, au XVe siècle, à forger le terme esthétique d’’art grotesque’ (ou ‘grottesque’, avec André Chastel). Réunissant pièces uniques, et éditions limitées, cette grotte élyséenne célèbrera une forme de ‘néo-archaïsme’. Quant au troisième espace, il sera dévolu au jeune designer Timothée Leclabart.

Chaque galerie redoublant d’efforts pour faire de son espace un lieu singulier et inoubliable, Art Élysées 2019 ne laissera probablement personne de glace. Et entre « La plus belle avenue du monde » et « Les gilets jaunes » : il y aura probablement de quoi actualiser les réflexions sur la querelle des images.