ART | EXPO COLLECTIVE

Volupté

08 Jan - 30 Mar 2013
Vernissage le 07 Jan 2013

L’exposition Volupté propose les œuvres de dix-neuf artistes. Elle est le troisième et dernier volet de la série «Luxe, calme et volupté» imaginée par dix membres de Marseille Expos.

Clémence Agnez, Michel Auder, Georges Autard, Béatrice Cussol, Claire Dantzer, Alessio Delfino, Rob de Oude, FRP2, Julien Friedler, Jesper Just, Sohyun Kim, Laurent Le Forban, Grégory Le Lay, Natacha Lesueur, Karine Maussière, Julie Perin, Matt Stokes, Steve Veloso, João Vilhena
Volupté

Cette exposition rassemble les richesses de dix directeurs de structures d’art contemporain offrant ainsi au public une vision multiple et intime de la volupté: Astérides, Atelier Tchikebe, Galerie Gourvennec Ogor, Galerie Koulinsky, Galerie MAD-Galerie de l’ESADMM, Galerie Porte Avion, OÙ-Lieu d’exposition pour l’art actuel, SAFFIR, galerie nomade, Sextant et Plus, Vol de Nuits.

Inspiré du poème «L’invitation au voyage» de Charles Baudelaire, ce troisième et dernier volet du triptyque d’exposition « Luxe(s), Calme et Volupté », nous ramène au cœur de la puissance créative de l’art.

L’exposition se dévoile aux yeux du visiteur sous la forme d’un parcours. Un voyage initiatique parsemé des œuvres de 19 artistes qui interrogent les différentes notions de plaisir inhérentes à la volupté.

Parmi les 19 artistes présentés, elle se matérialise chez Rob De Oude par la rigueur, l’obsession du trait: la ligne comme outil inépuisable qui, à force de répétition méthodique, génère une vision hypnotisante.

La rigueur est également de mise dans le dessin de João Vilhena. Le visiteur devient témoin d’un châtiment corporel, fessée érotique inspirée des photos et cartes postales coquines des années 20 dans un décor ponctué d’éléments anachroniques.

Chez Béatrice Cussol, le corps est disloqué, cadavre exquis de membres animés par le désir, où la transparence de l’aquarelle apparaît comme l’expression même de la chair.

Santi Oliveri, coordinateur artistique de la galerie Vol de nuits, présente l’exposition «Volupté»:

«On a dépensé tout pour ne rien avoir, quand on a obtenu son désir sans satisfaction.» (William Shakespeare, Macbeth.)

«Que serait l’homme s’il était insensible à toute forme de plaisir? Dans la mythologie gréco-romaine, Voluptas (Édoné en grec) est la fille d’Éros et Psyché et incarne le concept de plaisir qui distinguait l’éthique cynique, pour laquelle la Volupté était un ennemi capable de rendre l’âme esclave, de l’éthique cyrénaïque qui voyait dans la Volupté le mobile fondamental de l’action.

Aujourd’hui les courants de pensée ont changé de dénominations, mais cette dichotomie persiste dans nos systèmes moraux. La volupté est-elle un frein à la volonté de l’homme, aveuglé par ses désirs ou est-elle plutôt le moteur de toute action de l’homme?

C’est sûr, l’art contemporain voit le monde à travers les filtres de la volupté et de la représentation, car à la base de toute forme d’art, il y a un acte de volonté sans laquelle la création n’aurait pas lieu. Donc la pulsion génératrice de l’art est la même qui génère la Voluptas mythologique, la rencontre entre la pulsion sensuelle d’Éros et la raison curieuse et pragmatique de Psyché.

Le dernier volet du triptyque proposé par Marseille Expos célèbre cette rencontre avec une sélection d’œuvres d’art inspirées d’une force créatrice voluptueuse.
Cupidité, envie, gourmandise, liberté sexuelle, passion, précision maniaque du détail, formes et couleurs séduisantes et tentatrices sont délivrées de toute stigmatisation morale: vices qui s’élèvent au rang de vertus, illustrés par l’allégorie eidétique de l’art pour le plaisir de nos yeux.»

Lieu de l’exposition:
La Galerie du 5ème aux Galeries Lafayette Saint-Ferréol
40, rue Saint-Ferréol
13000 Marseille
04 96 11 35 00

Vernissage
Lundi 7 janvier 2013 à 18h