ART | EXPO

Strate par strate

29 Juin - 29 Sep 2019

L’exposition « Strate par strate » présente dans le château d’Oiron et son parc des œuvres monumentales de Vincent Mauger. Sculptures, installations et dessins explorent les relations entre paysage, architecture et sculpture et concrétisent la notion d’espace mental.

L’exposition « Strate par strate » réunit tout l’été au château d’Oiron des sculptures, installations et dessins de Vincent Mauger. Réparties dans le monument et son parc, les œuvres invitent à explorer les rapports entre le paysage, l’architecture et la sculpture. La démarche de Vincent Mauger est en effet construite autour d’un enjeu central : matérialiser un espace mental. Prenant précisément en compte le lieu d’exposition, le plasticien le confronte à la représentation d’une perception mentale d’un autre espace.

Sculptures, installations et dessins de Vincent Mauger

Les œuvres de Vincent Mauger offrent une image en miroir du château d’Oiron. Bâti aux XVIe et XVIIe siècles, celui-ci est le fruit de plus de cinq cent ans de travaux divers et des visions singulières de ses différents propriétaires, dont la combinaison aboutit, « strate par strate » à un ensemble harmonieux. L’étude attentive du majestueux monument révèle des matériaux simples : blocs de pierres, morceaux de bois et plaques d’ardoise. De la même façon, les monumentales créations de Vincent Mauger résultent de la combinaison de multiples formes et reposent sur l’utilisation de matériaux de construction ordinaires comme des parpaings, des briques, des tuyaux et des gaines.

Vincent Mauger vise à matérialiser un espace mental

En détournant ces éléments de construction de leur finalité originelle, en les assemblant et en exploitant le décalage entre différents rapports d’échelle, les sculptures et installations in situ de Vincent Mauger constituent des structures volumétriques complexes et des fragments de paysage qui mettent à l’épreuve notre perception de l’espace. Elles invitant à un déplacement à la fois physique et mental. Le plasticien cherche en effet à concrétiser et à mettre en volume à travers elle « l’espace mental », c’est-à-dire, selon ses propres termes, « la construction de pensées qui s’échafaudent face à un espace ou un lieu » ou « les univers virtuels et constructions mathématiques ou schématiques élaborés pour que chacun puisse se projeter dans un espace inexistant ou éloigné ».

« Strate par strate », les œuvres de Vincent Mauger parviennent à l’unité

Ainsi, méthodiquement élaborées élément par élément, strate par strate, les réalisations modulaires de Vincent Mauger assemblent la multiplicité dans l’unité et invitent le spectateur à suivre et prolonger mentalement leur construction. Sous leur apparence d’étranges paysages, elles mettent en perspective l’espace physique dans lequel elles s’inscrivent et l’espace mental personnel de chacun. Elles se nourrissent de nombreux questionnements : quels processus la découverte d’un lieu déclenche-t-elle dans notre esprit, comment des bribes de réflexion parviennent-elles à s’assembler pour former une pensée équilibrée ?