ART | VIDÉO

Vidéo et après, Cristina Lucas

25 Jan - 25 Jan 2010
Vernissage le 25 Jan 2010

Les œuvres de Cristina Lucas (vidéos, installations, photographies, animations, performance) procèdent de la volonté de mettre à jour les mécanismes des structures de pouvoir, Etat, Eglise, idéologies etc.

Cristina Lucas
Vidéo et après – Light Years

Lundi 25 janvier 2010. 19h. Cinéma 1

Séance présentée par Cristina Lucas
Le travail de Cristina Lucas est encore peu connu en France. A l’invitation de «Vidéo et après », l’artiste fera une présentation de l’ensemble de son parcours.

Les œuvres de Cristina Lucas (vidéos, installations, photographies, animations, performance) procèdent de la volonté de mettre à jour les mécanismes des structures de pouvoir, Etat, Eglise, idéologies etc. A partir de l’analyse attentive du monde contemporain, de son actualité mais aussi de ses fondations, Cristina Lucas met en question la vérité officielle afin d’en dévoiler la face cachée et lui opposer d’autres modes de représentation.

Cette reformulation d’un réel occulté prend parfois la forme d’une comédie tragique, montrant que dans certains cas, l’ironie est le seul moyen qu’à l’art d’être politiquement efficace. Son travail s’étend également à d’autres territoires : l’étude des conventions sociales ainsi que l’analyse des comportements personnels, qu’elle considère comme la première manifestation du micro-politique. Ses œuvres engagent le spectateur au dépassement du lieu commun, à questionner ce qui généralement va sans dire.

Son œuvre comprend des vidéos (More Light, 2003, My Struggle, 2004), des installations (Pantone-500+2007, 2007), des performances, des photographies, des dessins, des animations (The Axis of Evil, 2003). L’installation Pantone-500+2007 qui fait aussi l’objet d’une performance, a été acquise par le Centre Pompidou en 2008. Son travail a été présenté notamment à la Biennale d’Istanbul en 2007, à la Biennale de Sao Paulo en 2008, ainsi qu’au Centro de Arte 2 de Mayo à Madrid en 2009.