PHOTO | CRITIQUE

Versos

PAurélie Romanacce
@16 Sep 2008

Philippe Gronon présente des photos de dos de châssis de tableaux à l’échelle 1/1, avec le nom du peintre, le titre de l’œuvre, les traces des transactions avec les musées et le passage du temps.

Les châssis de différentes tailles et d’aspects variés scandent les murs de la galerie opposant fièrement au regard scrutateur la rectitude de leurs surfaces. On Kawara, Picasso, Raymond Hains, les noms ainsi que les titres des tableaux se succèdent sur l’envers des toiles et opposent une dimension symbolique à la frustration du spectateur.

Le travail photographique de Philippe Gronon vise à produire des images si parfaites qu’elles aboutissent à une déréalisation de l’objet. Comme si les châssis des toiles, reproduits grandeur nature, présentaient sur le même plan la réalité effective de leur présence et la virtualité de leur valeur historique.

Chaque photographie fait l’objet d’un traitement rigoureux. L’artiste prend d’abord une photographie argentique à la chambre un puis numérise l’image afin de détourer l’objet avant de procéder à une impression pigmentaire. La photographie est ensuite contrecollé sur aluminium. «Le résultat de cette opération photographique qui extrait la chose en la détourant pose alors la question de son statut : ni tout à fait image, ni réellement objet» (Philippe Gronon).

L’envers des toiles retient en outre les traces des déplacements du tableau de musées en musées. Les étiquettes qui habillent le châssis ainsi que les traces des manipulations ajoutent une dimension d’archivage et de mémoire. Objets esthétiques et symboliques, les châssis offrent des perceptions différentes simultanées.

En lin, carton, liège ou  métal, chaque verso indique par défaut l’époque d’un peintre différent. Les châssis renforcés par des vitres s’ouvrent sur des pans aveugles frappés d’autocollants de pays étrangers. Témoins des transactions et du passage du temps, ces objets prennent alors une dimension projective.

Par la précision des détails, les photographies de Philippe Gronon  paraissent se dédoubler. La perfection des images excède la réalité des objets, l’entraîne sur le versant du signe, et laisse affleurer de la rectitude du châssis les strates d’une mémoire collective et rêvée.

Publications
— Philippe Gronon, Verso. Les amoureux en gris, Marc Chagall, 2007.
— Jean-François Taddéi, Charles Penwarden, Philippe Gronon, Frac des Pays-de-la-Loire, 2001.
— Jerôme Sans, Atelier 92, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, 1992.

Philippe Gronon
Verso. Today, série n°7, On Kawara, collection particulière en dépôt au Mamac, Nice, 2008. Epreuve pigmentaire. 43 x 53 cm encadré.
Verso. Maternité, Amadeo Modigliani, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 154 X 107 cm encadré.
Verso. Sans titre, Raymond Hains, collection Mamac, Nice, 2008. Epreuve pigmentaire. 117,5 x 194 cm encadré.
Verso. Sans titre, Bram van Velde, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 132 x 112 cm encadré.
Verso. Relief-Carton rouge Médoc, Bernard Venet, collection Mamac, Nice, 2008. Epreuve pigmentaire. 135 x 115 cm.
Verso. Les amoureux en gris, Marc Chagall, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 91 x 72 cm encadré.
Verso. Tête de jeune fille, Pablo Picasso, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 85 x 68 cm encadré.
Verso. Les toits de Paris, Fernand Léger, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 91,5 x 72 cm encadré.
Verso. Printemps, Francis Picabia, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 138 x 113 cm encadré.
Verso. La route du village, John Constable, collection particulière, Paris, 2006. Epreuve pigmentaire. 46 x 41 cm encadré.

Deuxième salle
Verso. Paysage, Henri Rouart, collection particulière, Paris, 2006. Epreuve pigmentaire. 41 x 34 cm encadré.
Verso. Moïse Kisling, Amedeo Modigliani, collection Centre Pompidou, Paris, 2007. Epreuve pigmentaire. 104,5 x 70,5 cm encadré.

Dans le bureau
Verso. Old master – Séance galerie J, Niki de Saint Phalle, collection Mamac, Nice, 2008. Epreuve pigmentaire. 83,5 x 73,5 cm encadré.
Verso. Le Calvaire, Berthe Morisot, collection particulière, Paris, 2006. Epreuve pigmentaire. 78 x 77,5 cm.
— Verso. Etude pour chevaux se battant dans une écurie, Eugène Delacroix, collection particulière, Paris, 2006. Epreuve pigmentaire. 53 x 63 cm encadré.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO