PHOTO

[Vente] Artcurial : Collection Micheline et Claude-Louis Renard

06 Déc - 07 Déc 2005

Une centaine de lots proposés aux enchères par Francis Briest, sur deux jours. La collection est un ensemble de pièces des années 70 et 80. Et des œuvres provenant de divers amateurs.

Lieu
Artcurial

Communiqué de presse
En 1967, Claude-Louis Renard, cadre supérieur au sein de l’entreprise Renault propose à son Président Pierre Dreyfus un projet ambitieux : mettre en place une politique d’ouverture vers l’art contemporain. Et le convainc. Il va travailler de concert avec des artistes qui sont aussi ses amis de longue date, car il se passionne depuis longtemps pour l’art contemporain.
Ses complices se nomment Arman, Christian Boltanski, Eduardo Chillida, Jean Dubuffet, Erro, Jean Fautrier, Sam Francis, Sigmar Polke, Soto, Antoni Tapies, Jean Tinguely, Vasarely …
Il ne s’agit ni d’un investissement ni de fabriquer un outil promotionnel. Cette démarche au service de l’entreprise consiste à œuvrer à un rapprochement réel entre le monde de l’art et celui de l’industrie. Claude-Louis Renard va ainsi devenir l’initiateur de la première «collection d’entreprise» française.
Pionnier et découvreur, il va faire entrer dans la Collection Renault, en l’espace de deux décennies, des œuvres de grande qualité produites par des artistes contemporains de tout premier plan. A ses côtés, sa femme Micheline, est une présence et un soutien constant.
La collection témoigne d’une forte présence d’Arman, avec une dizaine de pièces de l’artiste récemment disparu ; elle comprend un ensemble très significatif des années 70 et 80 avec des œuvres d’Antoni Tapiès, Eduardo Chillida, Eduardo Arroyo, Erro, Alain Jacquet, Robert Combas, Sam Francis et Sigmar Polke. Jean Tinguely occupe une place importante dans la collection en raison de la grande amitié qui le liait à Micheline et Claude-Louis Renard, et dont sont issues des pièces importantes réalisées à leur demande.

Une centaine de pièces seront proposées aux enchères dont une quarantaine le 6 décembre au soir, et une soixantaine le 7 décembre après-midi.
On pourra voir par exemple une importante inclusion de violons d’Arman, Bibliothèque d’Alexandrie, 1968, estimée 60/80 000 euros, une sculpture en plomb de Jean Fautrier, Otage, de 1943, estimée 150/180 000 euros, une sculpture de Jean Tinguely, Week-end de 1961, estimée 80/100 000 euros ou encore une sculpture en terre chamotée d’Antoni Tapies, Sofa, de 1983, estimée 70/90 000 euros.
La collection compte également quelques œuvres d’Antonio Saura, une pièce de Christian Boltanski, Autel, des œuvres de Jésus Soto…
La vente d’œuvres de divers amateurs sera dominée par une pièce exceptionnelle de Jean-Michel Basquiat, Red Joy, toile de 1984, estimée 600 000/800 000 euros.

Le 7 décembre, la seconde partie s’ouvrira sur un ensemble consacré à la jeune génération avec des pièces de Gordon Matta-Clark, Cindy Sherman, Nan Goldin, Andres Serrano, Fabrice Hybert …
Côté photo, un grand cibachrome sur plexiglas de Thomas Demand, de 1996, numéroté 1/5, sera proposé entre 40 000 et 50 000 euros.
La vente de la collection Renard se poursuivra avec,entre autres, un ensemble d’éditions des années 70.

Commissaire Priseur
Francis Briest

Infos pratiques
> Lieu
Artcurial
Hôtel Dassault
7-9, rond-point des Champs-Elysées. 75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
> Horaires
le 6 décembre à 20h30
le 7 décembre à 14h15
> Contact
T. 01 42 99 20 20
site d’Artcurial
> Entrée libre
Les œuvres sont exposées du 2 au 4 décembre de 11h à 19h et le 5 décembre de 11h à 14h.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO