DANSE | FESTIVAL

Suresnes cités danse

12 Jan - 20 Jan 2008

Le festival "Suresnes cités danse" confronte le hip hop à d’autres écritures chorégraphiques avec les pièces d’Amala Dianor et d’Emanuel Gat.

Amala Dianor, Emanuel Gat
Variations

Rareté
Chorégraphie d’Amala Dianor
avec : Amin Benassa, Cédric Guéret, Angélique Petit
Beatboxeur : L.O.S / Vidéaste : Sheyeb

Windungen
Chorégraphie d’Emanuel Gat
avec : Adam Alli, Gaëtan Brun Picard, Darawave, Vincent Simon, Fabrice Taraud

Amala Dianor, est un danseur hip hop reconnu, formé à la danse contemporaine. Sur le thème des rencontres manquées, il illustre en cortes séquences le désarroi de la génération zapping.

Emanuel Gat, ancien sportif, est un chorégraphe israélien aux premières œuvres très remarquées, qui créé volontiers à partir des propositions de ses interprètes.

Leur point commun : une curiosité pour tous les langages du corps.

Ancien sportif, Emanuel Gat étudie la musique à la Rubin Academy of Music et découvre la danse à 23 ans, après son service militaire. Ses premières chorégraphies à succès datent du début des années 2000, mais il sera particulièrement remarqué grâce à la création de son Sacre du printemps et de Voyage d’hiver qui seront récompensés en 2007 par un Bessie Award. Il fonde sa propre compagnie Emanuel Gat Dance en 2004 à Kyriat Gat en Israël, avant de s’établir de manière permanente en France à la Maison de la danse intercommunale d’Istres en octobre 2007

Amala Dianor est né à Dakar en 1976 et arrive en France à l’age de 7 ans. Il imite Michael Jackson et prend des cours de moderne Jazz et de danse classique. Toutefois, c’est avec les arts martiaux qu’il prend conscience de l’importance de son corps et se passionne progressivement pour la danse. Il s’installe à Angers où il poursuit sa scolarité et acquiert peu à peu une notoriété dans le monde Hip Hop en donnant des cours. Il suit deux ans de formation au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers où il approche des univers variés comme la danse classique, le Butô mais aussi, le théâtre et rencontre de nombreux chorégraphes contemporains.
Fort de ses enrichissements, il crée son propre style, passant d’une technique à l’autre, mélangeant les univers.
En 2004 il fonde la compagnie C dans C avec Orin Camus, rencontré au CNDC d’Angers. Ses premiers pas de chorégraphe se font avec « Tranches de vie » primé aux Synodales de Fontainebleau en 2006.

critique

Variations