ART | EXPO

Vaisseau Fantôme

09 Juin - 24 Juin 2017
Vernissage le 09 Juin 2017 à partir de 18:00

Pour l'exposition « Vaisseau fantôme », l’espace du 6b prendra la forme d’un navire maudit conduit par un équipage de fantômes voire d’un vaisseau spatial en perdition au milieu du système solaire.

Les artistes plasticiennes Sandrine Elberg et Céline Tuloup réunissent autour de « Vaisseau fantôme » vingt et un artistes qui, dans leurs médiums et langages propres, offrent une invitation au voyage et à l’expérimentation sensorielle.

Légendes et mythologies

Le titre de l’exposition « Vaisseau fantôme » se réfère au thème très ancien, quasi universel durant l’Antiquité, du voyage des trépassés de la vie vers l’au-delà. Celui-ci était symbolisé par la traversée d’une rivière des défunts portés sur un bateau. Ainsi dans l’Egypte Antique, la barque du Passeur Mekhenet permettait aux morts de franchir un cours d’eau pour gagner un lieu paradisiaque. Ou encore dans la mythologie grecque, Charon aidait les ombres errantes, moyennant un péage, à traverser le fleuve des enfers, le Styx, pour rejoindre le séjour des morts.

Des bateaux engloutis, des équipages disparus

Par extension, en référence aux légendes, on donne également le nom de « vaisseau fantôme » aux épaves retrouvées en mer avec leur équipage mort ou disparu, parfois inexplicablement, dont les plus célèbres exemples sont le Mary céleste et le Hollandais volant. Une première version écrite de la légende est parue dans un journal britannique en 1821 et deux années après, ce dernier a inspiré le célèbre compositeur romantique Richard Wagner pour son opéra Fliegender Holländer.

Un navire maudit peuplé d’ectoplasmes

Pour « Vaisseau fantôme », l’espace du 6b prendra donc la forme d’un navire maudit conduit par un équipage de fantômes voire d’un vaisseau spatial en perdition au milieu du système solaire. Le visiteur sera donc plongé dans un univers fantomatique personnifié par le spectre et l’ectoplasme.

La scénographie et le choix des œuvres s’appréhendent comme une véritable invitation à la rêverie et à la contemplation : un voyage dans des paysages crépusculaires et mythiques, aux pays des esprits, voire même un voyage interstellaire. Ici se croisent autant la question de la mémoire et de la réminiscence que les projections dans un univers de science-fiction. Puisant dans les mythes et les croyances, les œuvres de « Vaisseau fantôme » peuvent être lues comme un reflet onirique de notre monde contemporain.

 

Vernissage Vendredi 9 juin de 18h à 22h

20h : Set musical « Givre / Fluorescence blanche » de Samuel Aligand et Nicolas Rosée

Visite guidée de l’exposition Dimanche 18 juin à 15h en présence des artistes

Finissage de l’exposition Samedi 24 juin de 14h à 20h

17h : Performance « Souffle – eau sourde » d’Ana Bloom et Davide Napoli

18h : Performance inédite de l’artiste Skall