ART | EXPO

Urban Ping Pong

17 Avr - 14 Juin 2009
Vernissage le 16 Avr 2009

Urban Ping Pong propose à Didier Courbot, Eric Hattan et aux commissaires du projet Tool Box de mettre en avant ces nouveaux rapports entre les artistes et la ville.

Didier Courbot, Eric Hattan, Tool Box
Urban Ping Pong

Dans La cité à travers l’histoire, Lewis Mumford décrit l’histoire de la ville comme celle de structures en expansion, semblables à des systèmes organiques.
Il décrit les formes mais bute sur les fonctions. En effet, La ville consomme et épuise les images en dissipant toute tentative de maîtrise. On est passé, par exemple, de la notion d’aménagement à celle de mobilité, qui modifie la perception des distances et la composition urbaine.

Au contact de cette ville, qui s’avance avec ses détours et ses recoins, ne délimitant plus autant les
usages, les artistes contemporains rebondissent avec des oeuvres qui redéfinissent les cadres, les contextes d’énonciation.
Le spectateur est extrait de son quotidien et les oeuvres rendent possibles de nouvelle formes
d’être ensemble. Dans l’espace public, sans sens commun prédéfini, on passe de l’art de la statuaire, qui distribuait places et représentations, à un art qui interfère dans un temps qui sépare des pôles (commerciaux, de loisirs etc.).

Pour Didier Courbot, tout espace contient un paysage. Qu’il répare un trottoir, ou organise la migration clandestine de moineaux parisiens à Rome… Ses actions éphémères déplacent ce que l’on sait de la ville.
Pour Urban Ping Pong, Didier Courbot organise, dans les salles du premier sous sol du centre d’art, un espace de déambulation qui offre au visiteur différents temps urbains, où l’on peut notamment glaner à travers les grandes métropoles ou observer la maquette d’un projet de jardin.

Que ce soit dans sa pratique de la sculpture, de la vidéo ou par ses interventions éphémères dans l’espace public ou privé, Eric Hattan cherche subtilement, et non sans malice, à modifier notre perception.
En perturbant légèrement notre environnement, il provoque des écarts entre notre perception et notre représentation.
Dans l’espace d’exposition, il tente de stimuler l’attention du spectateur et l’invite à porter un regard nouveau sur la réalité qui l’entoure.
En investissant la grande salle du centre d’art, Eric Hattan cherche à en renverser la monumentalité.

Le projet Tool Box est à la fois une exposition et son catalogue. Tool Box présente quatre-vingt quatre oeuvres que le visiteur peut activer dans les lieux publics selon des temporalités et modalités différentes.
Pour cette exposition, Tool Box est présenté sur un dispositif conçu par les architectes Benjamin Avignon et Saweta Clouet, installé dans un espace de circulation du centre d’art. Chaque visiteur forme lui-même son catalogue “boîte à outils”.

Où se trouve la ville / une fois franchit le seuil / un rebond.