LIVRES

Unusual Context

Dans un beau volume immaculé, la jeune galeriste Isabelle Mesnil vient d’inventer NextLevel, un lieu de confrontation de l’art et du design contemporain. Elle propose pour la première fois à Paris le travail de Philippe Malouin, un jeune québécois formé à Montréal, à l’ENSCI à Paris et à la Design Academy de Eindhoven. Son expérience s’est forgée dans le studio Tjep à Amsterdam et chez Tom Dixon à Londres, où il installe sa propre agence en 2008.

Ce jeune talent propose « Unusual Context », une exposition qui dérange. Le regard se pose sur des objets qui racontent une histoire singulière dans un parcours non convenu  et surprenant, qui ne fait pas sens de façon  évidente.

Les typologies sont classiques mais l’usage est réinventé. Qu’est ce qu’un tabouret ? Un objet qui bouge ? Pourquoi n’écrirait-il pas un texte, avec des pieds comme des pointes de stylo à bille ? La lampe, elle, est un objet en mouvement telle la lumière qui irradie de façon aléatoire ; son abat-jour inspiré du lavomatique pour voiture est un objet technologique qui suscite un émoi visuel cinétique.

Alvin est un mobile qui semble évident, si simple, si déroutant avec son répertoire matériel et formel extrêmement sommaire constitué de ficelle, d’anneaux et de bâtons. Mais la réalité est beaucoup plus complexe, une affaire d’équilibre subtil et saisissant. C’est sans doute l’objet le plus révélateur de la pensée de Philippe Malouin, composé de matériaux bruts, élémentaires, qui ne flattent pas le regard. Un objet impérissable, essentiel. Philippe Malouin avoue d’ailleurs volontiers son admiration pour Jasper Morrison.

Le process de création est un langage qui le fascine, il sublime les gestes les plus simples. Pour le fauteuil Skid Row, édité par la galerie NextLevel, 200 heures de travail ont été nécessaires pour enfiler sur des élastiques ou des cordes des billes de bois d’un diamètre de 41 mm, une technique artisanale qui semble si minimale et qui produit pourtant un imposant fauteuil au confort ergonomique.

Une table en toile de caoutchouc aux finitions étrangement grossières, qui rappelle un univers de salle de sport, se dresse sur quatre pieds de bois entrelacés de cordes. Un bouchon au centre du plateau suscite une interrogation. Au toucher le plateau est dur et légèrement râpeux. Ce bouchon central est le signe ou la signature de l’identité de cette table étonnante qui révèle en fait sa vacuité, le plateau étant gonflé comme un boudin de bateau pneumatique. Contraste des densités qui cache une structure de fils tissés en 3D.

Philippe Malouin a une conception des objets qui déroute, le chemin qu’il nous propose est difficile. L’exposition « Unusual Context » ouvre les pistes d’une personnalité exigeante en devenir.

Philippe Malouin
Skid Row, 2009. Structure tubulaire en acier, boules de bois de bouleau, corde élastique. 78 x 84 x 65 cm. Ottoman :  57 x 57,5 x 43 cm.
Dervish Lamp, 2008. Structure en métal, pmma, 300 bandes de feutres. 100 x 25 cm.
Grace Table, 2008. Caoutchouc, structure interne 3D, sur pieds de bouleau, corde tressée en coton, gonflée. 75 x 286 x 100 cm.
Andy Lamp, 2009. Acier plié, revêtement par poudrage électrostatique. Prototype. 20 x 10 x 10 cm.

AUTRES EVENEMENTS LIVRES